A quoi sert la filiale de Sonatrach à Londres ?

Très peu d’Algériens le savent, mais Sonatrach dispose d’une filiale à Londres, la capitale britannique, depuis 1989. Mais à quoi sert cette filiale et que rapporte-t-elle à l’économie algérienne ?

Selon le cabinet du premier ministre, Abdelmalek Sellal, la filiale londonienne de Sonatrach réalise un travail important qui vise à conquérir des marchés internationaux et ramener des devises à l’Algérie. La création de la filiale de Londres visait la commercialisation du Gaz en Europe était motivée par les marges bénéficiaires très encourageantes et par le déficit en matière d’approvisionnement et de capacités d’importation, a-t-il expliqué dans une réponse à une question orale du Conseil de la nation, lue en son nom par la ministre chargée des relations avec le parlement Mme Ghania Eddalia.

Il a été précisé également que  cette structure activait essentiellement dans le secteur du commerce et du shipping des hydrocarbures. « Elle achète les produits pétroliers à Sonatrach pour les commercialiser dans toutes les régions du monde ». La flotte de cette filiale est composée de deux grands GPliers « Reggane » et « Djanet » avec une capacité de 84.000 M3 chacun et trois autres « Adrar », « Ghoud Enouss » et « Hassi Messaoud » d’une capacité moyenne allant jusqu’à 59.000 M3 chacun. Elle compte également un navire de transport de pétrole brut d’une capacité de 2 millions de barils, a ajouté le Premier ministre.

« La Sonatrach comme les grandes compagnies pétrolières mondiales encadre sa politique commerciale selon plusieurs indicateurs objectifs visant à gagner de plus grandes parts du marché des hydrocarbure marqué par une concurrence féroce », a soutenu dans sa réponse le Premier ministre estimant que la création de la filiale londonienne traduisait la volonté du groupe de conforter son positionnement et sa compétitivité.

 

 

 

 

 

Source : Cliquer ici

PARTAGER