Alerte au massacre des renards à Mila

La faune sauvage à Mila fait l’objet d’actes répréhensibles de la part des braconniers et des riverains. Après les chardonnerets qui ont complètement disparu du paysage de la région, les porc-épics et les cailles qui connaissent un acharnement sans précédent de la part de pseudo-chasseurs, les destructeurs de l’avifaune locale s’en prennent, ces derniers jours, à une autre espèce, à savoir les renards roux, relativement fréquents dans les bois et les montagnes de la wilaya.

En effet, un charnier renfermant plusieurs carcasses de renards roux a été découvert, tout récemment, à proximité du barrage de Grouz, dans la commune de Oued Athmania, au sud de Mila. C’est la première fois qu’un entassement aussi important d’animaux tués est découvert sur le territoire de la wilaya. Selon les traces visibles sur les carcasses retrouvées, ces petits canidés ont été attrapés grâce à des pièges avant d’être massacrés et amputés de leurs queues.

Les désolantes images de renards mutilés ont été publiées, tout récemment, sur Facebook, ce qui a mis la puce à l’oreille des services de protection de la faune et de la flore de la Conservation des forêts qui ont lancé, avec le concours de la Gendarmerie nationale et de la corporation des chasseurs, une opération de recherche pour retrouver les auteurs de ces crimes, qui ne seraient autres que les facebookeurs qui ont publié les déplorables images sur leurs comptes.

Il est à souligner que certains observateurs locaux croient que ces actes sont commis à des fins commerciales, car «les queues touffues des renards sont traitées puis vendues puis utilisées pour décorer les vitrines ou les pare-brise des voitures».

 

Source : cliquer ici

PARTAGER