Algérie : Baisse du déficit commercial pour l’année 2017

D’après le dernier rapport du Ministère du Commerce, le déficit commercial de l’Algérie est en baisse de près de 5 milliards de dollars sur les onze premiers mois de l’année 2017. Un bonne nouvelle donc mais liée en partie au redressement des cours mondiaux du pétrole. Enquête.

Enregistré sur les onze premiers mois de l’année 2017, le déficit commercial de l’Algérie s’élève à 10,7 milliards de dollarscontre 15,6 milliards de dollars pour l’année 2016. Ceci correspond à un recul de 31% en un an.

Une augmentation des recettes de l’export

La baisse du déficit commercial est dû à une augmentation significative du taux d’export qui s’élève à 31 milliards de dollarscontre 27 milliards l’an passé soit une hausse de +14% selon le CNIS (Centre National de l’Informatique et des Statistiques des Douanes). Mais la limite de ce raisonnement tient aux recettes générées par les hydrocarbures.

Les hydrocarbures toujours majoritaires à 94,5% des exportations

En effet, les ventes Algériennes à l’étranger reste encore surreprésentées par le secteur avec 94,5% du volume total des exportationsLes recettes des hydrocarbures ont même augmentées en 2017 s’établissant à 30 milliards de dollars contre 26 en 2016. L’écart n’est pas tellement le fait des autorités Algériennes mais plutôt d’un redressement mondial des cours du prix du pétrole.

L’export non hydrocarbure en hausse de 8%

Il est cependant à noter que les exportations hors hydrocarbures sont en hausse de 8% par rapport à 2016. De 1,16 milliards de dollars en 2016, celles ci passent à 1,23 milliards en 2017 avec en tête les biens alimentaires représentant 330 millions de dollars (contre 282 millions l’an passé), les biens d’équipements industriels générant 67 millions de dollars (contre 49 millions en 2016).

Enfin les biens de consommations non-alimentaires se placent en dernière position avec des recettes estimées à 18 millions de dollars contre 15 millions en 2016.

Un recul encore trop timide du montant des importations

Les importations ont elles timidement baissés mais à un rythme encore trop lent s’établissant à 41,895 milliards de dollars en 2017 contre 42,801 en 2016 soit un recul de -2,12%.

Lire l’article

PARTAGER