AlgA�rie : CrA�ation d’un poste de diplomate chargA� d’aider les investisseurs A� la��A�tranger

Messahel a A�voquA� da��une nouvelle dynamique marquA�e par la��actualisation du cadre juridique afin de permettre aux opA�rateurs algA�riens da��investir les marchA�s A�trangers.

Le ministA?re des affaires A�trangA?res et de la coopA�ration internationale a dA�signA� A�A�un ambassadeur conseillA� chargA� exclusivement de la prospection et de la��accompagnement des entreprises algA�riennes A� la��A�trangerA�A�, a annoncA� Abdelkader Messahel, ministre en charge du secteur, A�ce matin lors de son intervention A� la��universitA� da��A�tA� du Forum des chefs da��entreprise (FCE).

Messahel a dA�clarA� que son ministA?re a A�galement mis en place une direction gA�nA�rale chargA�e de la prospective, qui sera, quant A� elleA�A�A�chargA�e des A�tudes pour bien dA�celer les marchA�s internationauxA�A�. Ajoutant dans le mA?me sillage que les diplomates seront formA�s afin qua��ils puissent mieux apprA�hender les questions A�conomiques. Cette dynamique A�au niveau de la diplomatie algA�rienne fait suite, selon le ministre, aux A�recommandations du prA�sident de la RA�publique.

Lors de son intervention devant les chefs da��entreprises dans un panel rA�uni sous le thA?meA�: A�A�diplomatie A�conomique, dA�veloppement des exportations, accords de libre-A�change, relation commerciales avec les pays africainsA�A�, le ministre des affaires A�trangA?re a affirmA� que son dA�partement a placA� les affaires A�conomiques nationales A�au cA�ur de son action diplomatique, A� travers les reprA�sentations consulaires ainsi que les structures, relevant de son dA�partement, et qui son chargA�es de la coopA�ration A�conomique international.

Selon Abdelkader Messahel, le rA?le de la mission diplomatique algA�rienne A�A�est de crA�er un cadre juridique pour encadrer, garantir et protA�ger la��exportateur ou la��investisseur algA�rien dans le cadre des accords bilatA�raux que la��AlgA�rie signe avec de nombreux pays. Ces accords portent essentiellement sur la garantie des investissements et sur la protection de la��exportateurA�A�.

A�A�Nous sommes en train de rA�actualiser tous les cadres juridiques qui existaient dans beaucoup de pays et qui sont obsolA?tes actuellement. Nous savons que le monde a changA�, la��AlgA�rie a changA� et aussi nos partenaires ont changA�, donc nous devons rA�adapter et rA�ajuster notre rA�glementation pour faire en sorte que le cadre juridique soit mis en place pour la protection et la garantie des investissements avec ces pays. Le reste, ca��est la��affaire des hommes da��affairesA�A�, a dA�clarA� le ministre.

InA�maghrebemergent.info

PARTAGER