Algériens résidents à l’étranger : l’Andi lance la campagne « J’investis fi Bladi »

« J’investis fi Bladi », c’est la campagne de sensibilisation que vient de lancer l’Agence nationale de développement des investissements (Andi). Cette campagne vise à inciter les Algériens résidents à l’étranger à contribuer à l’essor du pays.

L’Andi dans sa campagne insiste sur le fait que plusieurs dispositifs de soutien à leurs investissements (ANDI, ANSEJ, CNAC) qui leurs sont accessibles au même titre que les résidents. Aussi, des opportunités de substitution à l’import comme 800 produits suspendus à l’importation et des besoins estimés à 45,95 mds US $.

L’Andi propose également aux Algériens résidents à l’étranger d’investir dans des secteurs clé à travers un transfert de technologie et de savoir-faire, une contribution au développement de la production locale, à la substitution à l’import et à la diversification des exportations hors hydrocarbures et ce dans l’Agriculture, l’Industrie, les Energies, les TIC et le Tourisme.

Concernant les TIC, l’Agence tient à préciser dans sa campagne que l’Algérie a remporté 9 places au classement ITU pour l’année 2016, passant de la 112ème à la 103ème place.

C’est le 3ème pays plus «dynamique» pays dans le monde, positionné parmi ceux qui ont fait des progrès substantiels avec des réalisations très importantes comme la liaison par fibre optique terrestre Alger / In Guezzam (sud), 03 liaison sous-marine fibre optique: totalisant 600 Gbs, la téléphonie mobile avec 03 opérateurs totalisant près de 45 millions d’abonnés et la 3G en opération depuis 2014 et étendue à 2016 en 4G. Dans le Télécom par satellite il y a eu la mise en place de plateformes, offre (VSAT, téléphone IP, vidéo-conférence, géo-localisation …) et lancement en 2017 du satellite Alcomsat-1 pour la connexion Internet. Autres domaines d’investissement: l’économie numérique, les parcs technologiques (innovation R & D et l’industrie des TIC), la banque électronique, l’apprentissage en ligne, l’administration en ligne, la télémédecine, la certification électronique, les infrastructures spatiales.

In algerie-eco.com

PARTAGER