Aokas: Rassemblement de soutien à Kamel Edine Fekhar détenu en grève de la faim

Un rassemblement de soutient aux détenus d’opinion Mozabites a eu lieu aujourd’hui à l’est de la kabylie, Aokas.

Sur initiative de militants et défenseurs de la liberté d’expression, une action de solidarité au Dr Kameleddine Fekhar et ses codétenus a été marquée dans la localité d’Aokas, néanmoins pour alerter l’opinion de danger de mort qui guette le président du mouvement autonomiste Mozabite (MAM) se trouvant dans un état de santé très critique de suite de sa grève de la faim, rappelons-le qu’il est toujours sur le lit de la mort à l’hôpital de Laghouat.
Les dizaines de solidaires qui se sont rassemblés à place Katia Bengana munis de pancartes dénonçant l’attitude  des décideurs Algériens à l’égard de Kameleddine Fekhar, ses codétenus, Slimane Bouhafs et de prisonniers d’opinion en général, ont dénoncé rigoureusement la politique coloniale dont use l’Etat Algérien contre les Amazigh de Mzab et de kabylie.
Mouloud Mebarki invité entre autre à prendre la parole n’ a pas pu caché son regret de silence complice des élites algériennes quant au dépassements grave commis par l’Etat panarabiste contre des militants politique Mozabites, contre le Kabyle Sliman Bouhafs emprisonné pour ses convictions chrétienne, contre le supporteur du MOB pour avoir brandi le drapeau Amazigh au stade de Blida. . Quant à Djamel Iken, indépendantiste kabyle et l’un des organisateur de rassemblement a tenu à lancer un appel solennel aux personnes éprise de justice à agir en toute force et en urgence pour sauver le docteur Fekhar entrain de subir la mort à l’indécence totale des soi-disant défenseurs des droits de l’homme. Il y a lieu de signaler l’intervention de l’enseignant à l’université de Bejaia »……… » qui après avoir fustigé les geôliers, à apporter sont soutient au blagueur kabyle arrêté récemment à Bgayet, accusé d’intelligence avec Israël, pour l’enseignant; il serait scandaleux de continuer à subir en silence les atteintes portées aux libertés individuelles et collectives par le pouvoir et la justice algérienne au service de l’injustice et à la solde des tyrans d’Alger.
Massyl Megatti

PARTAGER