Audiovisuel : Echourouk News s’attire les foudres de l’ARAV

L’Autorité de Régulation de l’Audiovisuel (ARAV) a vivement réagi à ce qu’elle considère ‘’une transgression de la loi’’.

En cause, la chaine télé Echourouk News qui a diffusé lundi dans son journal télévisé de 19h00 en version française, un entretien avec un candidat aux élections législatives, en dépit de la période de silence imposé par la loi durant les trois jours précédant le vote, note l’ARAV dans un communiqué rendu public mardi.

L’instance que préside Zouaoui Benhamadi déclare avoir pris contact avec le patron du groupe Echourouk pour lui faire part de la «gravité» souligne -telle, de l’infraction commise par la chaîne Echourouk News

En retour, indique l’ARAV, la direction de la chaine «a reconnu sa faute et s’est engagée à réagir immédiatement, en présentant ses excuses à l’ouverture de son journal télévisé principal de 20h30».

Tout en déplorant cette transgression de la loi, «qui vient ternir le travail d’accompagnement qu’elle s’est efforcée de mener tout au long de la campagne électorale», dit-elle, l’ARAV prévient toutefois qu’elle se réservait le droit de faire appliquer la loi dans toute sa rigueur.

Il est à noter que l’ARAV avait rappelé que les chaînes de télévision et de radio, publiques et privées, étaient interdites de couvrir la campagne électorale des législatives du 4 mai sous quelle que forme que ce soit au-delà de sa période légale, qui a pris fin dimanche à minuit.

Elle avait invité, à cet effet, tous les responsables des médias audiovisuels à « bannir », durant cette période de silence, toute forme de propagande ou de couverture politique, toute diffusion d’émission directe, toute opération de sondage et toute publication de résultat avant la fermeture du dernier bureau de vote.

 

 

 

Source : Cliquer ici

PARTAGER