Augmentation de la production à un million de litres par jour

Le groupe industriel des productions laitières (Giplait) a augmenté sa production à un million de litres par jour en vue de répondre à la demande croissante sur ce produit important et faire face à la perturbation dans la distribution à Alger et dans les wilayas limitrophes, a indiqué, samedi dernier, le directeur général du groupe, Mouloud Harim.

Le DG de Giplait a affirmé, lors d’une visite d’inspection à la laiterie fromagerie de Boudouaou, que depuis vendredi dernier, le volume de production de lait de Giplait a augmenté au niveau des unités de production de Boudouaou et de Birkhadem, portant ainsi la production à un million de litres par jour, et ce, dans le but de faire face au manque enregistré dans la distribution en raison des « comportements frauduleux de certains propriétaires de laiteries privées ». Harim a précisé que la quantité supplémentaire (700.000 l/j) couvrira les besoins de la population d’Alger et le surplus de production estimé à 30.000 l sera destiné aux wilayas limitrophes de la capitale, à l’instar de Tizi Ouzou, Blida et Tipasa.


Le même responsable a précisé que la capacité de production de la laiterie fromagerie de Boudouaou a augmenté de 400.000 à 550.000 l par jour, ajoutant qu’elle était en mesure de porter sa production à 600.000 l/j en cas de hausse de la demande de lait sur le marché local. Le volume de production de la laiterie de Birkhadem (Colaital) est, quant à lui, passé depuis hier de 150.000 à 200.000 l. Harim a précisé, dans ce sens, que le groupe Giplait contrôlait les points noirs en mobilisant des camions de distribution supplémentaires.

Le responsable a démenti l’existence de pénurie de poudre de lait et déclaré qu’aucun manque n’est enregistré dans l’approvisionnement des laiteries publiques ou privées. 210 distributeurs au niveau d’Alger en plus d’un nombre de distributeurs privés assurent l’approvisionnement des différentes communes d’Alger, a-t-il ajouté. Le même responsable a indiqué le groupe Giplait a mobilisé tous les moyens en matière de production et de distribution de lait pour garantir la disponibilité de ce produit dans un délai de 48 heures au maximum, ajoutant que 20 camions d’une capacité de 6.000 l sont mobilisés à travers les différentes communes de la capitale. Il a indiqué que le volume d’investissement du groupe permettra de produire plus de 1,5 million de litres de lait annuellement. De son côté, le directeur général de l’Office national interprofessionnel de lait (Onil), Fathi Messar, a rassuré les citoyens que le lait sera disponible en grande quantité dans les prochaines 24 heures, ajoutant qu’« il s’agit d’une manœuvre de certaines laiteries privées qui œuvrent au détournement de la poudre de lait subventionnée par l’Etat pour produire du fromage et autres produits dérivés ». L’Onil dispose également d’un stock de poudre de lait lui permettant de couvrir la demande jusqu’à la fin de l’année 2017, a indiqué le même responsable qui a souligné le recul de la facture d’importation de la poudre de lait en 2016.

Les résultats de l’enquête menée par la commission intersectorielle sur les détournements de la poudre de lait seront soumis au ministre du secteur et des mesures sévères seront prises à l’encontre de certaines laiteries privées, afin de combattre ces comportements qui portent préjudice à l’économie nationale et au citoyen. Le même responsable a annoncé le lancement par le groupe Giplait de la production de lait avec un emballage en carton à partir du premier semestre 2017. Le prix de la boîte oscillera entre 50 et 60 DA.

horizons-dz

 

PARTAGER