Automobile : Volkswagen menace de quitter l’Algérie

Le constructeur automobile allemand Volkswagen, représenté en Algérie par le concessionnaire Sovac qui détient une usine de montage de cette marque à Relizane, aurait menacé de mettre fin à ses investissements sur le sol national.

En effet, selon le site Algérie Part qui rapporte l’information, Volkswagen se serait montré mécontent de la nouvelle mesure instaurée dans la loi des finances complémentaire 2018 (LFC 2018), qui supprime l’exonération de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) jusque-là accordée aux usines de montage automobile agréées par l’État.

Toujours selon la même source, Volkswagen aurait fait part à ses partenaires algériens de Sovac de son intention de mettre fin à ses investissements en Algérie si cette loi était définitivement adoptée et entrait en vigueur. La principale raison évoquée par Volkswagen est le manque de rentabilité qui accompagnera l’application de cette loi, puisque les prix des véhicules seront revus à la hausse par les constructeurs qui seront obligés de payer la TVA, évaluée à 19%, ce qui se répercutera négativement sur leurs ventes, indique la même source.

À rappeler que la mesure en question a été introduite dans l’article 6 de ladite loi des finances complémentaire, récemment adoptée en conseil des ministres mais qui devra encore être soumise au vote de l’Assemblée populaire nationale (APN) avant d’entrer en vigueur.

 

 

Source : ici

PARTAGER