Blocage de Cevital : le directeur du port de Béjaïa persiste et avance de nouveaux arguments

Djelloul Achour, directeur général du Port de Béjaïa a réagi, ce lundi 21 mai, à la mise au point de Cevital concernant le terrain destiné au projet de trituration de graines oléagineuses.« En premier, je maintiens et je persiste : Cevital ne dispose pas de terrain qui pourrait recevoir une usine de trituration de la graine oléagineuse à Bejaia », a affirmé Djelloul Achour dans une déclaration à TSA.

« L’acte ou le livret foncier exhibé, qui n’indique en rien qu’il s’agit d’une propriété de Cevital, à lui seul, ne permet pas de démontrer que cette assiette, est susceptible d’accueillir un tel projet », a-t-il précisé. Et d’ajouter : « Cevital, en qualité de partenaire et d’opérateur économique, devrait savoir que nous sommes dans une République, qui dispose de ses lois et de ses règlements, qu’un tel projet, requiert des autorisations et des habilitations, qu’il se doit de rassembler, pour la réalisation d’un tel projet ». « Notre démarche s’inscrit dans cette logique citoyenne », a-t-il conclu.

 

Lire l’article de la source

PARTAGER