Coup de théâtre sur la scène politique française : Nicolas Hulot quitte le gouvernement

Nicolas Hulot, le ministre français de la Transition écologique et solidaire, a annoncé sa démission du gouvernement  ce matin à 8h30, en direct sur l’antenne de France Inter. Il  n’avait prévenu ni le président de la République ni le Premier ministre par crainte qu’ils ne tentent de le convaincre de rester, a-t-il déclaré. Pas même ses proches, sa femme compris, n’avaient été mis dans la confidence.

Considérant que son action n’avait permis d’obtenir que des «petits pas» en matière environnementale, Nicolas Hulot a fait cette annonce avec une voix teintée d’émotion : «Je prends la décision de quitter le gouvernement», a-t-il déclaré, après avoir confié qu’il se sentait «tout seul à la manœuvre» sur les enjeux environnementaux au sein de l’exécutif.

Interdiction du glyphosate, accord entre l’Union européenne et le Canada, nucléaire : de nombreux désaccord de Nicolas Hulot avec ses collègues de l’exécutif l’ont poussé à démissionner. Dernier en date : l’annonce par Emmanuel Macron ce 27 août de la baisse du prix du permis de chasse, qui sera divisé par deux. Une nouvelle ardemment critiquée par les associations écologistes.

Sur BFMTV, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a dit regretter le départ de Nicolas Hulot et a rendu «hommage» à son travail. Il a néanmoins pointé du doigt un manque de «courtoisie» du désormais ex-ministre envers Emmanuel Macron.

 

 

Source : cliquer ici

PARTAGER