Déclaration: La fédération des communaux exprime sa colère contre le Wali de Tizi-Ouzou

A travers une déclaration rendue publique, la fédération des communaux de la wilaya de Tizi Ouzou exprime sa colère après que le wali aurait qualifié leur grève « d’immorale et de sauvage ». Voici le contenu de ladite déclaration

DÉCLARATION

Dans une déclaration devant l’auguste assemblée populaire de wilaya, le Wali de Tizi Ouzou a qualifié la grève des communaux d’« immorale et sauvage », ces propos tendancieux et haineux sont perçus par les travailleurs comme une énième agression commise par un haut cadre de l’Etat et qui illustre parfaitement la vision restreinte qu’ont nos responsables des droits syndicaux pourtant garantis par les lois de la République.

Face à cette calomnie qui porte atteinte à l’intégrité morale et aux droits des travailleurs, la fédération de wilaya de Tizi Ouzou secteur des commune SNAPAP/CGATA tient à préciser que, contrairement à ce qu’il lui est reproché à tort et par préméditation dans le but d’étouffer la revendication, l’immoralité se traduit 55 ans après l’indépendance, par la volonté d’appauvrir une profession et d’affamer les familles des travailleurs qui nettoient quotidiennement nos déchets dans un pays qui aspire à une administration moderne et professionnelle, cette immoralité se traduit aussi par le non respect du droit de grève, par l’intimidation des syndicalistes et le recours à la désinformation et à l’intox dans le but de parasiter le mouvement.

Par ailleurs, la fédération tient à rappeler à monsieur le wali, qu’il est plus judicieux de revoir les organigrammes des communes totalement dépassés avec l’avènement de la biométrie, et de doter les communes en moyens nécessaires pour le bon fonctionnement des collectivités car au moment où certains présidents des assemblées populaires communales sont entrain d’exécuter la directive des retenues sur salaire, les travailleurs communaux font face aux feux de forêt sans aucune formation et avec des moyens dérisoires au détriment de leur vie

La fédération tient à remercier les citoyens pour leur compréhension et leur patience durant ces mouvements de grèves cycliques en les rassurant que les travailleurs resteront toujours dévoués à leur mission de service public avec professionnalisme malgré la précarité, la fédération témoigne aussi de toute sa gratitude envers les présidents des assemblées populaires communales qui refusent de céder aux pressions de l’administration en faisant preuve de leurs sympathies à l’égard de nos revendications, car seuls habilités à juger de la précarité des conditions socioprofessionnelles des communaux.

PARTAGER