Djamel Zareb jeune écrivain: « Mon roman est psychologique »

Entretien avec le jeune écrivain Djamel Zareb

Relais Médias : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Djamel Zareb:    Je m’appelle Djamel (Djimmy) Zareb, j’ai 25 ans et je suis né dans la petite ville de Bejaia en Algérie où j’ai passé la plus grande partie de mon enfance. Je suis diplômé en sciences économique de l’université de Bejaia. Après mes études j’ai travaillé quelques temps à Tizi-Ouzou avant de revenir dans ma ville natale. Je suis actuellement informaticien. Je passe la plus part de mon temps le nez plongé dans des livres et parmi mes influences, des auteurs comme, Bukowski, Kafka, Kerouac ou encore Stephen Hawking (Physicien). J’aime le Rock, la Physique et la Littérature ; Trois choses qui ne vont peut être pas ensemble, mais elles se complètent quand on y réfléchie vraiment.

Relais Médias : Présentez nous votre livre ?

Djamel Zareb: « Un temps pour oublier » est un roman psychologique de 186 pages basé sur l’histoire d’un des plus grands faussaires du 20ème siècle, la scène se passe au fin fond des quartiers luxueux de Californie, un ex faussaire et son acolyte de toujours ; un hacker type de la nouvelle ère décident de vivre une vie banale pour une fois, mais ils se rendent vite compte que c’est beaucoup plus difficile que ce qu’ils avaient prévus, s’en suit alors une véritable guerre contre le FBI, contre les gens normaux, et surtout contre leurs instincts. Cette histoire parle du monde de débauche dans lequel nous vivons tous et met en évidence l’hypocrisie des hommes, et surtout le péché dont ils sont le plus atteints : L’insatiabilité ! Les gens ne changent pas vraiment, et tout le monde ment, c’est devenu une caractéristique imposante du 21ème siècle, mais quelques fois, seulement quelques fois, l’amour arrive à briser cette idée absurde qui conditionne les hommes à une vie d’incertitude, survient alors en chacun de nous, une nouvelle façon de voir les choses ; une nouvelle façon d’être, et le tout se retrouver écrasé puis réinventé dans un contexte complètement différent de ce qui faisait notre vie d’avant.

Relais Médias : Est-il seulement disponible par internet ?

  Djamel Zareb:   Il est disponible seulement sur les librairies numériques : Edilivre ainsi que sur toutes les grandes plateformes numérique (Amazon, Fnac …etc) en version Pdf et Papier.

Relais Médias : Pourquoi ?

Djamel Zareb:  Parce que c’est une façon plus simple de toucher le plus grand nombre de monde, une façon de partager mes idées à travers le monde entier, et parce qu’on est tous noyés dans cet océan digitale et qu’on est bien obligé de nous adapter.

 

Relais Médias : Dans quelles circonstances avez vous écrit ce livre ?

  Djamel Zareb:  J’ai écrit la plus grande partie à l’université, et l’autre chez moi devant ma vielle machine à écrire. Je me sers des gens que je rencontre ; leurs caractéristiques, pour donner vie aux personnages de mon livre.

Relais Médias :Avez-vous d’autres projets dans ce sens ?

   Djamel Zareb: Absolument ! J’ai déjà publié un autre livre (une nouvelle) sous le titre ZOE MIDDLETON, qui est disponible sur Amazon. Je suis actuellement sur un livre de poésie que je termine bientôt, Je ne compte sûrement pas m’arrêter là, la littérature à une très grande part dans ma vie.

Relais Médias : Quel est votre message aux lecteurs ?

   Djamel Zareb:  De lire, lire et encore lire, des livres de toutes sortes, parce que c’est seulement grâce aux livres que vous verrez le monde d’une toute nouvelle façon.

Entretien réalisé par Mourad Hammami

    

PARTAGER