El-Asnam le 10-Octobre 1980

Aujourd’hui, 10 octobre 2018, nous célébrons l’anniversaire du tremblement de terre qui a ravagé le nord de l’Algérie il y a de cela 38ans Ce 10 octobre 1980, en pleine prière du vendredi, à 13 h 30 précises, la ville d’El-Asnam, à mi-distance entre Oran et Alger, tremble, se tord, comme prise de convulsions. D’une force inouïe, 7,2 sur l’échelle de Richter, le séisme et une violente réplique trois heures plus tard font des milliers de morts, des milliers de blessés, de disparus et de sans-abri sur une population de 120 000 habitants. La ville offre une vision cataclysmique, elle est coupé du reste du pays car tous les réseaux de communication sont détruits Le gaz, l’électricité, le téléphone, les lignes ferroviaires, de grandes failles fracturent les routes.

Mon quartier le Monoprix Hay Anasr a été dévasté, les maisons s’effondraient comme des châteaux de carte, les trottoirs n’existaient plus, j’ai vu des gens écrasés sous l’étages de construction tandis que d’autres agonisaient pris au piège entre poutres, briques et pans de murs.

J’ai été épargné grâce à un arbre auquel je me suis accroché alors que tout autour de moi tourbillonnait, grondait, explosait et s’effondrait. Bien qu’ayant vécu personnellement ce drame, mon intention n’est pas de décrire en long et en large ces jours apocalyptiques mais de mettre en évidence l’impuissance de l’homme devant la Nature.

Il faut se rendre à l’évidence et reconnaitre qu’il y a toujours une force supérieure qui vient réduire l’homme au néant et briser son arrogance, sa prétention, sa morgue et sa suffisance.
De cette tragédie une leçon doit être tirée c’est celle d’être solidaires les uns envers les autres, de partager, de s’aimer d’essayer de rendre nos jours toujours plus beaux pour nous et pour les autres car la vie tient à très peu.

J’ai perdu mes parents ce jour du 10 Octobre 1980, c’était les meilleurs parents du monde, ils m’ont donné amour, éducation, principes et valeurs. J’ai tout perdu ce jour là mais je remercie Dieu de m’avoir laissé la chose la plus importante qui est la vie.

J’ai réussi à m’en sortir à avoir une vie heureuse et pleine mais je ne peux m’empêcher tous les 10 Octobre et cela depuis 38 ans d’avoir une pincée au cœur et d’être étranglé par l’émotion en me remémorant ce jour là.

Je rends hommage à mes parents chéris, morts sous des tonnes de bétons, que Dieu les garde dans son vaste Paradis.

Je rends hommage à tous les habitants d’El Asnam morts de cette façon brutale et violente que Dieu les garde dans son vaste Paradis.

.A mes parents, éternellement dans mon cœur et ma mémoire.

Innâ lillahi wa innâ ilayhi râji’ûn (إنّا لله و إنّا إليه راجعون)
A Dieu nous appartenons et à lui nous retournerons

https://elasnam.skyrock.com/

قناة القدس تتذكر شهداء زلزال ولاية الشلف1980
حتى لا ننسى..وقفة لتاريخ..لأولائك الأطفال والنساء وخيرة شباب الجزائرمن ولاية الشلف الأصنام سابقا..رحلو عنا دون وداع ذات يوم من أيام1980..نتذكرهم ونحن أبناء ه…
youtube.com

Dr Ismail GUELLIL

PARTAGER