EN : Lucas Alcaraz, c’est 45 000 euros par mois !

Le choix de la FAF pour Lucas Alcaraz en a surpris plus d’un. La rue algérienne s’attendait à une pointure, mais Kheireddine Zetchi a opté pour un technicien espagnol dit de « seconde zone » pour bien des considérations. Il est vrai que le nouveau patron de la FAF a dit vouloir un coach « jeune et qui a faim », mais force est de constater que l’aspect financier a été déterminant dans ce choix. Selon nos informations, le nouveau sélectionneur de l’Algérie percevra un salaire net de 45 000 euros par mois. Un chiffre « raisonnable » comparé aux émoluments d’un Marc Wilmots qui percevrait 80 000 euros avec la Côte d’Ivoire (Édit : 50 000 € selon Jeune Afrique) ou d’un Hervé Renard qui touche au minimum 56 000 euros mensuels avec le Maroc.

On a beau entendre que la FAF dort sur un « trésor » assez colossal, il n’en demeure pas moins qu’au moment de sortir le chéquier, Kheireddine Zetchi a fait comme son prédécesseur, c’est-à-dire qu’il a bien compté ses sous. En effet, le président de la FAF s’est fixé une barrière à ne pas dépasser au moment de mener les négociations. Selon un proche du dossier, Lucas Alcaraz n’était pas vraiment le choix initial du patron de l’Académie du Paradou qui est allé sonder Aitor Karanka et Joaquin Caparros avec qui il aurait, du reste, dîné dans un restaurant à Barcelone.

Mais les prétentions financières des deux techniciens l’ont fait se rabattre sur Lucas Alcaraz, fraichement limogé du FC Grenade. Nous apprenons ainsi que le salaire du nouveau sélectionneur des Verts ne dépasse pas les 50 000 euros avec les divers avantages. « Il touche exactement un salaire net de 45 000 euros », nous a confié notre source. On est bien loin des 65 000 euros que touchait Vahid Halilhodzic durant son mandat. Ou encore les 60 000 euros de Christian Gourcuff. A noter que durant ses quelques mois à la tête des Verts, Georges Leekens a touché 35 000 euros par mois. C’est bien moins que les trois premiers nommés, mais ça reste cher payé au regard des piètres résultats enregistrés par le technicien belge !

Alcaraz disposera d’un staff bien étoffé !

Au salaire mensuel de l’entraineur en chef Lucas Alcaraz, il faut également ajouter les mensualités de ses deux adjoints espagnols qui l’épauleront durant sa mission. Ainsi le premier assistant Jesús Cañadas Morcillo (32 ans) et le préparateur physique Miguel Ángel Campos Vázquez (40 ans) percevront un salaire de la FAF, dont le montant est inconnu pour l’instant. En complément de ce staff ibérique il faudra encore ajouter les émoluments des deux adjoints algériens qui devront être nommé par la FAF. Un assistant pour suivre spécialement les joueurs locaux (on parle toujours de Kheireddine Madoui) et un entraineur des gardiens de but, qui pourrait être Azziz Bouras (ex-Sochaux et Lekhwiya). Un temps envisagé, l’idée d’un renfort du staff technique par un coordinateur en charge de suivre les joueurs professionnels (le nom de Anthar Yahia a circulé) serait finalement abandonnée. Quoiqu’il en soit Lucas Alcaraz sera bien épaulé pour mener à bien sa mission et il est attendu ces prochains jours à Alger pour débuter son travail à Sidi Moussa.

BONUS – la liste des entraineurs étrangers de l’Algérie depuis l’indépendance :

coach etrangers algerie

 

 

 

 

Source : Cliquer ici

PARTAGER