Espagne : mort suspecte d’un Algérien dans un centre de rétention de « harraga » (vidéo)

Un ressortissant algérien, en situation irrégulière, est mort, hier, dans un centre de rétention administrative en Espagne. Le décès aurait été provoqué par un coup sur la tête porté par un policier, suite à une mutinerie.

Selon des témoignages de détenus, une mutinerie a éclaté dans la prison d’Archidona, dans la province de Malaga, utilisée par les autorités comme centre de rétention administratif, sur fond de mauvaises conditions de détention.

L’intervention musclée de la police pour mettre fin à la révolte a provoqué la mort d’un Algérien sans -papiers de 36 ans ayant succombé à un coup violent porté, selon des témoins et des organisations de défense des droits de l’homme, à la tête par un policier.

La police espagnole a annoncé, hier, avoir ouvert une enquête pour déterminer les causes précises du décès.

Notons que la prison d’Archidona, transformée en centre de rétention pour migrants illégaux, compte quelques 500 détenus vivant dans des conditions, notamment de promiscuité, très difficiles.

In algeriemondeinfos.com/

PARTAGER