Guitouni: les capacitA�s nationales de stockage de carburant devraient atteindre 2 millions m3 A� l’horizon 2021

ALGER – Les capacitA�s nationales de stockage deA�carburantA�devraient passer de 600.000 mA?tres cubes (m3) actuellement A� 2 millions m3 en 2021, a indiquA� jeudi le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, prA�cisant que cet « ambitieux » programme permettrait d’atteindre une autonomie de stockage de carburant de 30 jours contre 11 jours actuellement.

Ce programme prA�voit la rA�alisation de plusieurs centres de stockage rA�gionaux, dont celui du centre dans la rA�gion de Lekhchem A� Ain Oussera (Djelfa) d’une capacitA� de stockage de 40.000 m3, a prA�cisA� M. Guitouni quiA� rA�pondait A� une question orale au Conseil de la nation, ajoutant que ce centre couvrira les besoins de Djelfa, de MA�dA�a et des wilayas limitrophes et assura une autonomie de 30 jours.

Le site devant abriter ce centre a A�tA� retenu parmi six sites (deux A� Djelfa et quatre A� MA�dA�a) pour sa grande superficie (10 hectares) et sa proximitA� de la raffinerie de Tiaret qui sera bientA?t rA�alisA�e, et de la ligne de chemin de fer et de la RN 1.

ParallA?lement au renforcement des capacitA�s de stockage, les capacitA�s de production de carburant seront augmentA�es A� la faveur de l’extension et du rA�amA�nagement de la raffinerie de Baraki (Alger) qui devrait entrer en service en octobre 2018 et de la rA�alisation de deux nouvelles raffineries A� Hassi Messaoud (Ouargla) et Tiaret, lesquelles entreront en service A� partir de 2021.

Avec la mise en A�uvre de ce programme, les capacitA�s nationales de raffinage de pA�trole devraient atteindre 40 millions par an, selon les prA�cisions du ministre.

Ce plan vient rA�pondre A� la hausse de la demande de produits pA�troliers au cours des dix derniA?res annA�es, la demande de carburant ayant augmentA� de 7% en moyenne annuelle au cours de cette pA�riode.

Cette importante progression s’explique par l’augmentation de la taille du parc automobile national, l’amA�lioration du niveau de vie des citoyens, la relance A�conomique et les prix bas du carburant, selon M. Guitouni.

APS

PARTAGER