Il quitte les lions de l’Atlas : Hervé Renard débarque aujourd’hui à Alger

DIA- 01 avril 2017: Depuis l’intronisation de Kheireddine Zetchi à la tête de la FAF, plusieurs noms d’entraîneurs ont circulé. Mais il semble que la fameuse pépite a été trouvée. Il s’agirait d’Hervé Renard qui vient de renoncer à son poste de sélectionneur de l’équipe nationale Marocaine.

En effet, à en croire le magazine spécialisé « onze mondial » Hervé Renard aurait claqué la porte du Maroc et a déjà  bouclé ses valises. Selon le magazine « le double vainqueur de la CAN (2012 avec la Zambie et 2015 avec la Côte d’Ivoire) a informé ses dirigeants qu’il ne souhaitait pas poursuivre sa mission à la tête du Maroc ».

Plusieurs noms ont déjà circulé, notamment des sélectionneurs Ibériens, toutefois, le nouveau patron de la FAF semble opté pour Hervé Renard, car connaissant sur le bout des doigts l’Afrique, mais également il a l’avantage de la langue. En outre, le français connait bien l’Algérie puisqu’il a coaché l’Usm Alger durant dix mois (de janvier à novembre 2011). Et il n’a jamais caché son attrait pour l’Equipe national. Preuve en est, il avait déjà confié au quotidien Le Buteur :« j’espère qu’un jour je serai désigné à la tête de cette équipe algérienne que j’apprécie beaucoup. Je ne sais pas quand est-ce que ça va se faire, mais je souhaite qu’un jour je le sois, pourquoi pas ». Ce souhait semble être arrivé à échéance. Car d’après le magazine qui s’appuie sur des sources bien informées, précise que l’entraineur Savoyard « arriverait dans la capitale, samedi, sur un vol régulier de la compagnie Aigle Azur en provenance de Paris Orly » où il participait à un tournoi de bienfaisance dans les Yvelines (Paris). Dés son arrivé, Hervé Renard devrait se rendre directement au siège de la FAF pour parapher un contrat de deux ans, sois jusqu’en février 2019.

Il faut dire que cette nouvelle risque d’étonner plus d’un. Car tous les observateurs s’attendaient à voir débarquer un entraîneur espagnol, ou l’un des noms souvent cité par la presse. Quoi qu’il en soit on aura certainement de plus amples informations sur cette affaire d’ici peu.

source : lire l’article

PARTAGER