Industrie automobile : Nissan, Suzuki et Toyota veulent sa��implanter en AlgA�rie

b36780a5a5aaedcccb20eb531291a863_lLes constructeurs automobiles japonais sont intA�ressA�s par le marchA� algA�rien. Ils comptent sa��y installer pour mettre sur pied des usines de fabrications de vA�hicules et de camions.

En effet, trois constructeurs automobiles japonais sont intA�ressA�s A� investir en AlgA�rie. Il sa��agit des marques Nissan, Suzuki et Toyota qui ont exprimA� leur volontA� de rA�aliser des usines da��assemblage sur le sol algA�rien. La forte contraction du marchA� automobile algA�rien dA�coule de la volontA� des autoritA�s de rA�duire la facture exorbitante des importations au moment oA? les prix du pA�trole ont dA�vissA� sur le marchA� mondial, mais aussi de lancer les jalons da��une industrie automobile dans le pays.

Ainsi, aprA?s les constructeurs franA�ais, allemand, corA�en et italien, ca��est au tour du pays du A� Soleil Levant A� de vouloir sa��implanter en AlgA�rie en A�rigeant des usines da��assemblage. En effet, A�trois constructeurs japonais sont intA�ressA�s par la��implantation da��usines de fabrication de vA�hicules et camions en AlgA�rie dont deux ont dA�jA� entrepris les dA�marches pour la concrA�tisation de leurs projets, A�, a indiquA�, mardi soir, la��ambassadeur du Japon en AlgA�rie, Masaya Fujiwara.

Sa��exprimant A� la��occasion da��une confA�rence de presse conjointe avec le prA�sident du Club da��affaires algA�ro-japonais, Mustapha MekidA?che, A� la��issue de la deuxiA?me rA�union de ce club, la��ambassadeur du Japon dira que A� le Japon est trA?s intA�ressA� par la��investissement en AlgA�rie dans diffA�rents domaines da��activitA�s A�.

Soulignant que A� les Japonais y travaillent. Il y a de bons signes da��ailleurs, car nous avons dA�jA� des constructeurs automobiles comme Nissan et Suzuki qui ont des projets da��usines de montage de vA�hicules en AlgA�rie et na��attendent que le feu vert des autoritA�s algA�riennes pour les concrA�tiser A�.
EspA�rant la concrA�tisation de ces projets A� trA?s prochainement A�, la��ambassadeur a A�galement rA�vA�lA� que le constructeur nippon Toyota est A�galement intA�ressA� par la rA�alisation da��une usine de montage en AlgA�rie A� travers sa filiale Hino Motors, spA�cialisA�e dans la construction de camions et bus. En plus de contribuer A� la crA�ation de richesses et da��emplois, ces projets permettraient, selon lui, de saisir ensemble A� beaucoup da��opportunitA�s existantes dans diffA�rents domaines pour dA�velopper nos relations A�conomiques A�.

Il faut rappeler que la date limite pour engager des projets industriels ou semi-industriels dans le domaine tire A� sa fin. Le gouvernement, A� travers le cahier des charges rA�gissant la��activitA�, a arrA?tA� la date de la fin de la��annA�e en cours pour retirer les agrA�ments aux concessionnaires qui na��ont pas encore mis sur pied une activitA� industrielle.

Estimant que les relations A�conomiques entre la��AlgA�rie et son pays A� ne sont pas A� la hauteur A� des potentialitA�s existantes, M. Fujiwara a indiquA� qua��un nouvel accord entre le ministA?re algA�rien des Affaires A�trangA?res et son homologue japonais A� est en phase de finalisation A�, pour la crA�ation da��une commission mixte entre les deux pays avec la��objectif de hisser le partenariat A�conomique bilatA�ral vers la��avant. Selon lui, la commission devrait tenir sa premiA?re rA�union au courant du premier trimestre 2017.

Pour la��ambassadeur, la��AlgA�rie est le troisiA?me partenaire commercial du Japon en Afrique, alors que le Japon est le 15e client de la��AlgA�rie dans le monde.
M. Fujiwara, dont le pays prA�voit des investissements A� hauteur de 30 milliards de dollars en Afrique sur les trois prochaines annA�es, notamment dans les infrastructures et la formation, a souhaitA� que A� ces engagements soient bien appliquA�s en AlgA�rie A�, notant que la��environnement est A� trA?s favorable A� pour lancer une coopA�ration A�conomique forte.

 

 

 

 

 

Source de l’article :A�Lire l’article

PARTAGER