La Charte des Nations Unies

Convention internationale, la Charte des Nations Unies codifie les grands principes des relations internationales, depuis l’égalité souveraine des États jusqu’à l’interdiction d’employer la force dans ces relations.

La Charte a été signée à San Francisco le 26 juin 1945, à la fin de la Conférence des Nations Unies pour l’Organisation internationale, et est entrée en vigueur le 24 octobre 1945. Le Statut de la Cour internationale de Justice fait partie intégrante de la Charte.

Article 1

Les buts des Nations Unies sont les suivants :
Maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin : prendre des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d’agression ou autre rupture de la paix, et réaliser, par des moyens pacifiques, conformément aux principes de la justice et du droit international, l’ajustement ou le règlement de différends ou de situations, de caractère international, susceptibles de mener à une rupture de la paix;

Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes, et prendre toutes autres mesures propres à consolider la paix du monde;
Réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d’ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinctions de race, de sexe, de langue ou de religion;

Être un centre où s’harmonisent les efforts des nations vers ces fins communes.

Article 2

L’Organisation des Nations Unies et ses Membres, dans la poursuite des buts énoncés à l’Article 1, doivent agir conformément aux principes suivants :

Les sanctions aux Nations Unies

L’ONU réclame l’arrêt de la colonisation des territoires palestiniens et les violences de L’Armée Israélienne.
Le voyou du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu rejette en bloc la résolution adoptée par le conseil de sécurité de l’ONU, qui condamne les colonisations, évoquant une décision « biaisée et honteuse ». Par communiqué, ses services ont assuré qu’Israël ne se « conformera pas » à cette décision qu’ils jugent « anti-israélienne » et « honteuse ».

Cette dernière demande à l’État hébreu de « cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est », affirmant que ces colonies « n’ont pas de valeur juridique » et qu’elles sont « dangereuses pour la viabilité d’une solution à deux Etats ».

Résolution de l’ONU : Israël na jamais respecter de droit international et les sanctions de l’ONU il s’agit bien là d’un Etat Voyou qui ne respect même pas son propre Histoire et devoir de mémoire envers la Shoa !!!

Et d’un pouvoir extrémiste et sioniste équivalent du Nazisme hitlérien

Voila un exemple d’un Etat Voyou, Israël a annoncé qu’elle ne se conformerait pas à la résolution du conseil de sécurité de l’ONU adoptée par la majorité de la semblée général qui lui demande d’arrêter les colonisations en cours. Ce ne serait pas la première fois que l’Etat hébreu ne respecte pas les décisions de la communauté internationale.
Des résolutions non respectées depuis de nombreuses années

Depuis le partage de la Palestine à la fin de l’année 1947, Israël a, à plusieurs reprises, décidé de ne pas respecter les résolutions de l’ONU.

Entre cette date et 2009, Le Monde Diplomatique en recense plusieurs dizaines. A noter celle de 1979 où le conseil de sécurité avait demandé l’arrêt des « pratiques israéliennes visant à établir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967 ». Sans succès, pas plus que les appels, lors de la guerre des Six-Jours (1967), à favoriser l’évacuation des civils hors des zones de conflits.

Fonctions et pouvoirs

Aux termes de la Charte des Nations Unies, les fonctions et pouvoirs du Conseil sont les suivants :

Maintenir la paix et la sécurité internationales, conformément aux buts et aux principes des Nations Unies; et pour la Palestine on fait quoi ?

Enquêter sur tout différend ou toute situation qui pourrait entraîner un désaccord entre nations; Plusieurs sanctions sur l’état D’Israël qui ne respecte pas le droit là on fait quoi ?

Recommander des moyens d’arranger un tel différend ou les termes d’un règlement; le problème de la Palestine dure depuis 1947 on fait quoi maintenant ?

Elaborer des plans en vue d’établir un système de réglementation des armements;

Constater l’existence d’une menace contre la paix ou d’un acte d’agression et recommander les mesures à prendre; D’Israël ne respecte pas le droit et elle n’a jamais respecté ?

Inviter les Membres à appliquer des sanctions économiques et d’autres mesures n’impliquant pas l’emploi de la force armée pour prévenir une agression ou y mettre fin; D’Israël ne respecte pas le droit et elle n’a jamais respecté ?

Prendre des mesures d’ordre militaire contre un agresseur; Il est temps maintenant de passer en force Militaire contre Israël.

Recommander l’admission de nouveaux membres et les conditions dans lesquelles les États peuvent devenir parties au Statut de la Cour internationale de Justice; Il est dans l’intérêt de La Justice Internationale d’interpeler Benjamin Netanyahu à répondre devant un tribunal international

Exercer les fonctions de tutelle de l’ONU dans les « zone stratégiques »; La Palestine abandonnée !!!!

Recommander à l’Assemblée générale la nomination du Secrétaire général et élire, avec l’Assemblée générale, les membres de la Cour internationale de Justice.

CHAPITRE VII : ACTION EN CAS DE MENACE CONTRE LA PAIX, DE RUPTURE DE LA PAIX ET D’ACTES D’AGRESSION

Article 39

Le Conseil de sécurité constate l’existence d’une menace contre la paix, d’une rupture de la paix ou d’un acte d’agression et fait des recommandations ou décide quelles mesures seront prises conformément aux Articles 41 et 42 pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

Article 40

Afin d’empêcher la situation de s’aggraver, le Conseil de sécurité, avant de faire les recommandations ou de décider des mesures à prendre conformément à l’Article 39, peut inviter les parties intéressées à se conformer aux mesures provisoires qu’il juge nécessaires ou souhaitables. Ces mesures provisoires ne préjugent en rien les droits, les prétentions ou la position des parties intéressées. En cas de non-exécution de ces mesures provisoires, le Conseil de sécurité tient dûment compte de cette défaillance.

Article 48

Les mesures nécessaires à l’exécution des décisions du Conseil de sécurité pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales sont prises par tous les Membres des Nations Unies ou certains d’entre eux, selon l’appréciation du Conseil.

Ces décisions sont exécutées par les Membres des Nations Unies directement et grâce à leur action dans les organismes internationaux appropriés dont ils font partie.

Maintenant que fait ont pour Israël qui ne respecte pas les résolutions des Nation Unis ???

Ismail Guellil
PARTAGER