L’Algérie investit 2 milliards de dollars dans le site gazier de Hassi R’mel

L’entreprise publique des hydrocarbures algériens a annoncé hier via son PDG Abdelmoumene Ould Kaddour avoir débloqué 2 milliards de dollars pour de nouveaux investissements

Le site de Hassi R’mel est le plus grand site gazier du pays, sa production est vitale pour le pays tout entier. En effet avec une fourchette qui varie de 190 à 210 millions de mètres cubes par jour, le site représente à lui seul près de 60% de la production gazière totale du pays. Ainsi l’objectif de ces investissements est principalement “le maintien de la production pour les dix prochaines années” assure le PDG de l’entreprise qui s’est engagé à honorer les livraisons et commandes déjà effectuées par ses clients.

Côté technique, il s’agira pour le japonais JGC Corporation, qui s’est vu confier le chantier, en l’installation de nouveaux dispositifs de compression. Les installations ayant subi des dommages dû notamment à l’intensification de la production ces dernières années. Et si le calendrier n’a pas été évoqué dans le détail, la fin du chantier devrait intervenir dès 2020, avec une attention particulière portée sur “l’exécution des travaux dans les délais” essaye de rassurer le responsable.

Pour rappel en début du mois le même Abdelmoumene Ould Kaddour avait annoncé d’importants retards sur les travaux du site gazier de Touat.

Cette fois l’enjeu est de taille “c’est un projet très stratégique pour nous” complète le responsable algérien.

Le pays en proie à de grandes difficultés financières depuis la chute du cours du baril de pétrole mise sur le gaz pour pallier le manque à gagner. Cette année le gouvernement algérien prévoit d’exporter 53 à 54 milliards de mètres cubes de gaz naturel.

Sami Bouzid

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

Lire l’article

PARTAGER