L’arrogance et le mépris ,engendre l’instabilité

Le mépris fait moins souffrir celui qui l’inspire que celui qui l’éprouve. Hélas Il y a des hommes et des femmes qui profitent de tout, même du mépris. Le mépris que nous témoignons à nos proches rejaillit sur nous-mêmes. Si nous voulons qu’on les estime, commençons par les estimer les premiers. Le mépris n’est propre qu’à faire naître de l’indifférence, et bientôt après de la haine Dieu respecte notre dignité, mais les hommes et les femmes le ce bas monde nous roule avec mépris et fureur ses vagues, pour constater que nous sommes sa chose. Les théories de la nullité de l’individu, les conceptions panthéistiques et matérialistes, enfoncent maintenant une porte ouverte, et abattent un homme abattu. Dès qu’on cesse de glorifier ce point imperceptible de la conscience et d’en célébrer la valeur, l’individu redevient naturellement un atome de la masse humaine, laquelle n’est qu’un atome de la masse planétaire, qui n’est rien dans le ciel ETRE SOI MEME (Le Courage d’être soi) Comment grandir en mettant de la conscience dans notre communication ? Comment devient-on soi ? Devenir soi est l’aspiration implicite de chacun d’entre nous. Un long cheminement sur une route balisée d’interrogations, d’obstacles, d’illusions… Il exige que l’on s’accommode de nos données « de base » – un sexe, un nom, une famille, un inconscient – avant de pouvoir laisser s’épanouir le plus intime de soi. La finalité de ce voyage intérieur ? Vivre sa vie en pleine conscience plutôt que la subir. Les gens disent qu’en restant optimiste, on est plus heureux et en meilleur santé. Enfant on nous apprend à sourire, à être de bonne humeur, à faire bonne figure, puis adulte on nous dit de voir le bon côté des choses, faire contre mauvaise fortune bon coeur, voire le verre à moitié plein. Mais régulièrement la réalité, nous force à arrêter la mélodie du bonheur. Vous pouvez tomber malade, votre copain peut vous trompez, vos amis peuvent vous décevoir. C’est dans ces moments là qu’on a le plus envie d’être soi même, de tomber le masque et de montrer son vrai visage, angoissé, malheureux. Pour être quelque chose, pour être soi-même et toujours un, il faut agir comme on parle : il faut être toujours décidé sur le parti qu’on doit prendre, le prendre hautement et le suivre toujours.( Il faut être soi-même pour pouvoir aimer.) Soyez réaliste et non fataliste, donc Soyez réalistes, demandez l’impossible

Dr Ismail GUELLIL

PARTAGER