L’association franco-berbère d’Ermont organise une conférence sur les berbères

la naissante association franco-berbère d’Ermont, dans le département 95 situé dans la région parisienne a organisé récemment une conférence sur la généalogie berbère, animée par le professeur Massensen Cherbi et qui a pour titre  » La construction des généalogies berbères à l’époque médiévale ».

Il s’agit de la première sortie effective sur le terrain de cette nouvelle association après la cérémonie de naissance de cette organisation culturelle.

Le temps s’est avéré insuffisant, vu la profondeur, le long cheminement et l’importance du thème abordé.

Le conférencier a décortiqué le long cheminement berbère, il a  éliminé une par une les idées reçues lancées par des fasificateurs d’histoire qui veulent faire croire que les berbères ont une relation directe avec le moyen orient ou la péninsule arabique, dans le seul souci de maintenir des systèmes imposés dans l’Afrique du nord et qui  a pour arme d’hégémonie, une idéologie affiliée à l’histoire de ces régions.

Selon le conférencier, la venue des berbère à partir de Yémen, l’origine arabe de certaines tribus en Algérie ou au Maroc, l’appartenance ou ceux qui s’attribuent le titre de descendants du prophètes sont tous des mythes, des identités inventées pour tromper et pour gérer des conjonctures et souvent sur fond d’opportunisme.

Certains ont renié leur vraie identité berbère et se sont réclamés d’identité arabo-islamique uniquement pour fuir les impôts et se placer dans les rangs des proches des puissants pouvoir du moment. Souvent l’appartenance à l’identité berbère était significatif de contribuable.

Le conférencier ne s’est pas contenté de lectures, mais il a expliqué ces vérités en se basant sur ses recherches dans l’histoire et en plongeant dans des civilisations remontant à plusieurs siècle avant Jésus Christ.

En plus de la période antique, l’orateur s’est étalé longuement sur la période médiévale où il a éclairé d’importantes page du cheminement identitaire berbère. C’est durant cette période que l’histoire a été falsifié ou elle s’est falsifiée. Il avait démontré que jusqu’au 15e siècle, les chefs berbères du nord de l’Afrique utilisaient comme langue le berbère. Donc selon l’universitaire, l’arabisation s’est faite lentement et récemment. Il avait démontré par ailleurs que les vraies arabes dans cette partie du globe sont minoritaires, leur nombre est insignifiant.

D’ailleurs, récemment des études généalogique par l’ADN avaient prouvé cette réalité.

Le public nombreux avait eu peu de temps pour poser des questions à l’orateur sur ce sujet. Le thème était suivi tel une messe religieuse et avait attiré énormément l’attention et la curiosité des présents.

L’action s’est achevé en apothéose et le conférencier avait présenté et dédicacé son livre qui a pour titre  « Algérie », qui nous invité à découvrir l’histoire, la société, la politique, l’économie la religion et la culture  de ce pays. Cet ouvrage a été édité dans la série de livre consacré au monde arabe et au monde musulman.

L’association franco-berbère d’Ermont, a d’ors et déjà projeté d’autres actions, parmi elles, la célébration de Yennayer, nouvel an berbère 2968 prévu au cours du mois de janvier 2018. Pour cette date phare, l’association compte réunir un public nombreux autour d’un gala et d’autres festivités culturelle dans une ambiance de retrouvailles, mais également de faire découvrir l’identité amazigh qui ce compte parmi les plus vieilles et les plus riches civilisations du monde.

Mourad Hammami

PARTAGER