Le coup da��Etat a A�chouA� en Turquie, au moins 90 morts et des arrestations

Une tentative de coup da��Etat militaire semble avoir A�chouA� samedi en Turquie, oA? des milliers de personnes ont rA�pondu A� la��appel du prA�sident Recep Tayyip Erdogan, qui les a invitA�es A� descendre dans les rues pour lui exprimer leur soutien.

Le chef de la��Etat, qui A�tait en vacances sur la cA?te, est arrivA� A� la��aube A� la��aA�roport da��Istanbul, oA? ses partisans A�taient venus la��accueillir en nombre. A�A�La��acte de trahisonA�A� commis par les putschistes justifie A�A�le nettoyageA�A� de la��armA�e, a-t-il dA�clarA� lors da��une confA�rence de presse improvisA�e. Mettant en cause la��opposant Fetullah GA?len, qua��il accuse de longue date de noyauter les instances judiciaires et militaires pour le renverser, il a ajoutA� que les arrestations suivaient leur cours. Des militaires loyalistes sont ensuite arrivA�s A� la��aA�roport.

eedd5eb2e7ebbafe8be72994857fe7b1

Alors qua��un membre de la��administration turque a fait A�tat samedi en dA�but de matinA�eA�de 60 morts, la��agence de presse publique Anatolie affirme que 90 personnes ont pA�ri dans la tentative de putsch,A�essentiellement des civils, dans la capitale. Quelque 1 154 personnes ont par ailleurs A�tA� blessA�s lors des affrontements.A�Une source similaire a fait A�tat samedi de 1 563A�arrestations de membres de la��armA�eA�A� la��A�chelle nationale. Le chef da��A�tat-major de la��armA�e a A�tA� dA�livrA� aprA?s avoir A�tA� retenu en otage durant la tentative de coup da��Etat menA�e dans la nuit de vendredi A� samedi par un groupe de putschistes au sein des forces de sA�curitA�, a dA�clarA� un haut responsable du pays.

A la��aube, une cinquantaine de militaires putschistes qui avaient pris position sur la��un des ponts du Bosphore A� Istanbul se sont rendus. Des partisans du prA�sident Recep Tayyip Erdogan les ont ensuite pris A� partie et la police a dA� sa��interposer, selon un journaliste de Reuters sur place. Plusieurs dizaines da��autres militaires ayant pris part A� la tentative de coup da��Etat avaient dA�posA� les armes un peu plus tA?t, place Taksim, sous les yeux da��un journaliste de Reuters.

Soutiens parmi les pays de la��Otan. Le renversement da��Erdogan, qui est aux affaires depuis 2003, serait un cataclysme pour la rA�gion, alors que la guerre fait rage aux frontiA?res de la Turquie. La��A�chec da��une telle tentative risque A�galement de dA�stabiliser le pays, proche alliA� des Etats-Unis et membre de la��Otan.

Avant da��arriver A� Istanbul, le prA�sident, interrogA� en direct sur CNN Turquie par tA�lA�phone portable, avait appelA� les Turcs A� descendre dans la rue et A� se rassembler sur les places pour lui exprimer leur soutien et dA�fier les auteurs de la tentative de coup da��Etat, qui les avaient sommA�s de rester chez eux.

A la��A�tranger, le secrA�taire da��Etat amA�ricain John Kerry a tA�lA�phonA� A� son homologue turc pour lui exprimer A�A�le soutien absolu (des Etats-Unis) au gouvernement civil dA�mocratiquement A�lu et aux institutions dA�mocratiquesA�A�. A Paris, le ministA?re des Affaires A�trangA?res a plaidA� pour le respect de A�A�la��ordre dA�mocratiqueA�A�. Le quai da��Orsay a en outre invitA� les FranA�ais prA�sents en Turquie A� ne pas sortir de chez eux.

La tentative de coup da��Etat a dA�butA� avec la��arrivA�e da��hA�licoptA?res et da��avion de chasse dans le ciel da��Ankara, tandis qua��A� Istanbul, des militaires fermaient la��accA?s aux deux ponts qui enjambent le Bosphore, dont la��un illuminA� en bleu, blanc, rouge, en hommage aux victimes de la��attentat commis jeudi soir A� Nice. Dans la capitale, un journaliste de Reuters a vu un hA�licoptA?re de combat ouvrir le feu. Selon la��agence de presse Anatolie, le quartier gA�nA�ral des services de renseignements a A�tA� visA�.

A�A�Conseil de paixA�A�. Le trafic aA�rien a A�tA� momentanA�ment interrompu dans tous les aA�roports et les rA�seaux sociaux A�taient inaccessibles. Des militaires ont fait irruption au siA?ge de la TRT, la tA�lA�vision publique, dont un prA�sentateur a lu un communiquA� aux rA�fA�rences kA�malistes accusant le gouvernement de porter atteinte A� la dA�mocratie et A� la laA?citA�. Le pays sera dirigA� par un A�A�conseil de paixA�A� qui garantira la sA�curitA� de la population, a-t-il poursuivi, annonA�ant la��instauration da��un couvre-feu national et de la loi martiale.

La TRT a ensuite cessA� da��A�mettre mais les A�missions ont repris aux premiA?res heures de samedi aprA?s ce que le personnel a qualifiA� de prise da��otages.

La��agence de presse Anatolie a par ailleurs annoncA� que le chef da��A�tat-major avait lui aussi A�tA� pris en otage au quartier gA�nA�ral de la��armA�e, mais le premier ministre a par la suite annoncA� qua��il avait repris son poste.

Dans la soirA�e, les putschistes semblaient pourtant en position de force. Un haut responsable europA�en ayant requis la��anonymat a ainsi parlA� da��un coup da��Etat A�A�relativement bien orchestrA�, menA� par une partie importante de la��armA�e, pas seulement quelques colonelsA�A�. A�A�Ils ont le contrA?le des aA�roports et devraient prendre le celui de la tA�lA�vision sous peu. Ils tiennent plusieurs points stratA�giques da��Istanbul. Etant donnA� la��ampleur des opA�rations, on a peine A� croire qua��ils puissent A�chouerA�A�, a-t-il ajoutA�. A�A�Il ne sa��agit clairement pas da��un putsch de pacotilleA�A�, a renchA�ri un autre diplomate europA�en qui dA�nait avec la��ambassadeur turc.

La Turquie, dont la��armA�e est la deuxiA?me de la��Otan, joue un rA?le de premier plan dans la lutte contre les djihadistes de la��Etat islamique. Le Pentagone a fait savoir que le putsch na��avait pas affectA� les opA�rations de la��aviation amA�ricaine sur la base turque da��Incirlik. En Syrie, des centaines de partisans de Bachar al Assad, dont Erdogan est la��un des plus virulents dA�tracteurs, A�taient descendus dans les rues pour cA�lA�brer la tentative de coup da��Etat et des tirs de joie ont retenti A� Damas.

(l’opinion et Reuters)

 

Palin’s speech to my knowledge was i gotta do my homework not submitted for publication the media could have chosen to ignore it

PARTAGER