Le respect et le vouloir vivre ensemble aux identités plurielles et dynamiques

« Dans nos sociétés de plus en plus diversifiées, il est indispensable d’assurer une interaction harmonieuse et un vouloir vivre ensemble de personnes et de groupes aux identités culturelles, à la fois plurielles, variées et dynamiques. , Les échanges et le dialogue pour promouvoir une coexistence féconde et durable ayant pour centre d’intérêt la valorisation des interactions et interpénétrations des différents individus et groupes dans l’espace public et créer par la même une relation bijective entre démocratie et culture. Le commencement de bien vivre c’est de bien écouter. La Citoyenneté et un outil qui permet a la personne , d’entrer en interaction avec le similaire et le dissemblable de mettre en avant le bienfait et l’apport du pluralisme sur l’épanouissement individuel et l’émancipation collective. Il n’y a que par le respect de soi-même qu’on force le respect des autres. D’abord changeons nous même, avant de s’occuper des autres, Oui commencer par changer en vous faisant ce que vous voulez changer autour de vous. La différence entre ce que nous faisons et ce que nous sommes capables de faire suffirait à résoudre une grande partie des problèmes de ce bas Monde. Voila la réalité de ce que nous sommes .La pensée a des ailes, nul ne peut arrêter son envol. Dans la vie de ce bas Monde on ne fait pas ce que l on veut, mais on est responsable de ce que l’on est. Rien n’est plus juste en ce monde que de montrer le respect où il est dû ! Il y a de la bonne grâce et du bon goût dans le respect, lorsqu’il est rendu avec naturel et simplicité. La connaissance parle, mais la sagesse écoute, L’humilité, c’est de savoir écouter Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même. Ne rien voir, Ne rien entendre et Ne rien dire, et Ne rien faire, tu seras autant coupable qu’eux. Pour moi, oser dire la vérité, signifier le nécessaire retournement du regard, de l’écoute, de la parole, vers le dedans… Pour accéder à le profondeur de soi, il faut faire ce mouvement, se “déconnecter” du dehors, aller à l’intérieur de soi. Pour trouver une relation juste entre le dedans et le dehors.

Dr Ismail GUELLIL

PARTAGER