Le typhon Mangkhut continue sa route en Chine après avoir dévasté les Philippines

Après avoir frappé samedi le nord des Philippines, tuant une soixantaine de personnes, le super typhon Mangkhut a atteint la Chine dimanche. Il se dirige désormais vers l’ouest, provoquant l’évacuation de milliers d’habitants.

Le typhon Mangkhut se dirigeait lundi 17 septembre vers l’ouest de la Chine après avoir frappé de plein fouet dimanche la province chinoise de Canton, la plus peuplée du pays. Auparavant, le typhon a fait des dizaines de morts aux Philippines, principalement dans des glissements de terrain.

Les précipitations apportées par ce « roi des tempêtes », qui a faibli en tempête tropicale, devraient atteindre 100 à 160 millimètres, indique l’administration météorologique chinoise.

Lundi à 6 h (dimanche 22 h GMT), Mangkhut se trouvait à Hengxian, dans la province du Guangxi, frontalière avec le Vietnam. La tempête devait également toucher les régions de Guizhou, Chongqing et du Yunnan lundi.

Deux morts dans la province de Canton

La mort de quatre personnes a déjà été signalée par les médias chinois dans la province de Canton. Plus de 2,45 millions d’habitants ont été déplacés, ont rapporté les médias d’État. À Taïwan, une femme a été emportée par la mer.

Le ministère chinois de la gestion des situations d’urgence a annoncé dimanche soir avoir déjà déployé 24 000 policiers dans les zones vulnérables du Canton, du Hainan, du Guangxi, du Guizhou et du Yunnan.

À Hong Kong, le gouvernement local a qualifié les dégâts de « graves et importants ». Plus de 300 personnes ont été blessées au passage de la tempête Mangkhut, qui avait entraîné le déclenchement de l’alerte la plus élevée.

Dès que les vents se sont calmés dimanche soir, la protection civile a multiplié les sorties pour commencer à déblayer les rues. Partout dans l’ex-colonie britannique, retentissait le bruit des tronçonneuses coupant les arbres tombés en travers des rues. Le grand nettoyage s’est intensifié lundi dès les premières heures, alors que les employés peinaient à rejoindre leur travail dans des rues couvertes de débris, et parfois de boue pour celles qui ont été inondées.

Au moins 65 morts au Philippines

Aux Philippines, les sauveteurs ont annoncé que le bilan était passé dans la nuit de dimanche à lundi à 65 morts, après avoir retiré de nouvelles dépouilles du site d’un glissement de terrain dans la ville d’Itogon, sur l’île de Luçon, dans le nord de l’archipel.

Le porte-parole de la police nationale Benigno Durana a indiqué à l’AFP que 43 autres personnes étaient toujours portées disparues, et que plus de 155 000 autres demeuraient dans des centres d’évacuation, deux jours après le passage du typhon. Des opérations de recherches sont en cours pour retrouver d’autres disparus et, selon un maire d’une ville de la région, le nombre de morts pourrait atteindre la centaine.

Les Philippines sont frappées chaque année par une vingtaine de typhons qui font des centaines de morts et aggravent la pauvreté. Haiyan, en novembre 2013, est le typhon le plus meurtrier à avoir touché les Philippines. Des vagues géantes, semblables à celles provoquées par un tsunami, avaient tout dévasté sur leur passage. La catastrophe avait fait plus de 7 350 morts ou disparus.

Avec AFP et Reuters

 

 

Source : cliquer ici

PARTAGER