L’ENTV a reçu des instructions de ne pas diffuser l’annonce du 5e mandat de Oul Abbas !

De nombreux observateurs ont constaté l’absence, au journal télévisé de la télévision officielle, de la déclaration faite par le secrétaire général du FLN ce lundi. Une déclaration à travers laquelle Djamel Ould-Abbès avait annoncé la décision de son parti de présenter son candidat à la présidentielle de 2019 et qui a été reprise par toutes les agences de presse internationales.

Interrogé par le journal arabe Al-Arabi Al-Jadid, un responsable de rédaction du JT de la Télévision nationale a confié que sa rédaction avait reçu des «instructions» de ne pas diffuser ladite déclaration. L’injonction de la présidence de la République vise à éviter toute interférence partisane ou autre sur un sujet aussi sensible que la candidature du chef de l’Etat à sa propre succession, dans un climat politique aussi lourd et où la question du cinquième mandat divise aussi bien la classe politique que l’opinion publique.

La Présidence a certainement voulu éviter que cette nouvelle «publicité» faite par Djamel Ould-Abbès soit consacrée comme l’annonce «officielle» de la candidature du président Bouteflika. De nombreux titres de la presse internationale l’avaient, en effet, interprétée comme telle, au point de l’annoncer en Une, alors qu’en fait il s’agit d’une déclaration de vœu qui est venue couronner de multiples appels demandant au chef de l’Etat de briguer un nouveau mandat. Le patron du FLN aurait aussi commis l’erreur de ne pas avoir prévenu l’opinion de sa décision de faire une telle annonce.

Enfin, la présidence de la République se sentirait gênée que cette question de candidature à la présidentielle soit évoquée par le chef de file de la majorité au lendemain d’un conflit politique à l’APN, qui a tourné au scandale et qui a gravement entamé la réputation d’une des institutions de la République.

R. Mahmoudi

in algeriepatriotique

PARTAGER