« Les Algériens doivent changer leur mode de consommation énergétique », selon le PDG de la Société de distribution d’électricité et de gaz

Le Président directeur général (PDG) de la Société de distribution d’électricité et de gaz du Centre (SDC), Redouane Yacine Reda, a appelé lundi les Algériens à changer leur mode de consommation énergétique, en adoptant des réflexes positifs et simples vis-à-vis de l’électricité et du gaz.

« Les Algériens consomment excessivement l’électricité et le gaz, causant un gaspillage de leur argent et, partant, de l’économie de leur pays », a estimé Yacine Reda, en marge du lancement d’une campagne de sensibilisation sur la rationalisation de la consommation électrique et du gaz.

Il a souligné l’impératif pour le citoyen de « prendre conscience que la production d’électricité est coûteuse et qu’il est de son devoir de rationaliser son usage, en adoptant les conseils et instructions qui lui sont donnés par la Sonelgaz, tout au long de l’année ».

Le PDG de la SDC a signalé, à cet effet, que la société compte désormais accompagner les factures de consommation de guides et brochures englobant une panoplie d’instructions simples permettant d’éviter des frais supplémentaires, tant aux ménages qu’au Trésor public, qui engage des sommes colossales dans la production de cette énergie.

Il a cité parmi ces instructions, la nécessité, pour les ménages, d’utiliser les ampoules économiques, qui consomment 4 fois moins d’énergie que les ampoules ordinaires, tout en veillant à éteindre la lumière dans les chambres vides pour éviter le gaspillage car l’éclairage représente, à lui seul, 30 % de la facture d’électricité.

D’autres instructions sont relatives à la rationalisation de l’usage des climatiseurs en été, car cet appareil représente un taux de 40% de la facture d’électricité, tout en évitant l’usage des machines à laver et des fers à repasser, entre autres, durant les périodes de pointe s’étalant entre 18 h et 22 h.

« L’adoption de ces instructions peut nous garantir une économie énergétique de 25 à 45 % « , a assuré le même responsable, soulignant que cette démarche initiée par sa société va toucher tous les citoyens afin de faire de 2017 « l’année de l’économie énergétique ».

source:http://www.huffpostmaghreb.com/

PARTAGER