Les Etats-Unis arment le Maroc : Trump veut-il une guerre au Maghreb ?

Par R. Mahmoudi  Des sources médiatiques marocaines et espagnoles, se rapportant à un nouveau rapport du secrétariat américain de la Défense, révèlent que le Maroc vient de conclure un contrat d’acquisition de nouvelles armes et de munitions avec les Etats-Unis. Un contrat qui vient renforcer l’arsenal d’armement marocain à l’heure où les Forces armées royales se redéployent massivement sur les frontières sud du pays, dans la perspective d’une nouvelle agression contre le Polisario. Plusieurs unités sont, en effet, mobilisées depuis plusieurs jours près de la région d’El-Guerguerat notamment où les forces sahraouies se tiennent prêtes à faire face à toute offensive.

Ces sources précisent qu’un marché a été conclu avec l’usine d’armement américain Raytheon de Tucson spécialisée dans la fabrication de missiles pour fournir à l’armée marocaine des missiles sol-sol de type AIM-120 AMRAAM, de portée atteignant 160 km, équipant par des F16 Block 52. Ces fournitures s’ajouteront aux bombes air-sol et des munitions DDAM déjà commandées par l’armée marocaine à la même usine marocaine située dans l’Etat d’Arizona.

Ce nouveau contrat conforte la position du royaume du Maroc comme l’un des meilleurs clients des Etats-Unis en matière d’armement, tout en restant fidèle client de la France. En s’engageant dans une course effrénée à l’armement, en dépit de la politique d’austérité qu’observe ce pays et de la crise sociale qui le secoue, le Maroc demeure obsédé par sa peur d’être surclassé par l’Algérie, tout en faisant de son arsenal militaire un moyen de dissuasion face à l’armée sahraouie.

De 2008 à 2012, un rapport a indiqué que le royaume a acquis des Etats-Unis 24 avions de chasse F16 C, de la France 27 Mirages 2000, des Pays-Bas 3 frégates de type SIGMA et de la Chine 57 chars Type 90-2. Durant la même période, l’armée marocaine avait également signé un contrat pour l’acquisition de missiles américains AIM-9X Sidewinder, fabriqués par la compagnie Raytheon, servant à équiper les avions F-16 C.

Les Etats-Unis ont aussi livré 200 chars de type Abrams au Maroc. L’accord s’est s’accompagné d’un contrat de renforcement et de remise en état du matériel qui a coûté aux Marocains 1,015 milliard de dollars

Lire l’article

PARTAGER