L’ONU « horrifiée » par le niveau des violences à Alep

L’ONU s’est dit « horrifiée » par l’escalade des violences en Syrie et a appelé à un accès immédiat à Alep, dont les quartiers rebelles de l’est sont violemment bombardés par les forces du régime syrien.

« Les Nations unies sont extrêmement attristées et horrifiées par la récente escalade des violences dans plusieurs régions de Syrie et appellent toutes les parties à cesser les attaques indiscriminées contre les civils et les infrastructures civiles », ont déclaré le coordinateur humanitaire de l’ONU pour la Syrie Ali al-Zaatari et le coordinateur humanitaire régional Kevin Kennedy.

Cette réaction intervient alors que des bombardements d’une violence inouïe sont menés par le régime syrien sur les quartiers rebelles de la ville d’Alep où plus de 250.000 personnes subissent les affres d’un siège de plus de quatre mois.

lexpressiondz

PARTAGER