Madjid Hallou, le premier traducteur kabyle en France

Madjid Hallou, le premier traducteur kabyle en France

Son bureau se trouve exactement au 14 avenue Pasteur à Montreuil. Nous étions à la recherche d’un traducteur d’un document algérien. C’est le pure hasard qui nous  a conduit vers lui. Son adresse a été tiré sans aucun calcul dans une liste de la compagnie des  experts traducteurs et interprètes en exercice près de la Cours d’appel de Paris disponible dans toutes les administrations de l’île de France.

Teint clair il est difficile de deviner que cet homme qui occupe de bureau de traduction est un nord africain. Il est même kabyle. Après un accueil chaleureux, nous étions surpris qu’il est un traducteur de la langue kabyle et de surcroît il est le premier à être agrée en tant que traducteur de cette variante de la langue berbère.

Il est facile de croire que pour traduction d’un récit d’un algérien, il suffit de désigner un autre algérien. Or l’administration et la justice française tellement méticuleuse et pointue, cherche toujours à bien aller au fond des choses en plaçant par exemple un berbère pour un document ou un support berbère à traduire, pour refléter réellement la réalité. Ne dit – on pas que traduire, c’est trahir »!

En effet, il n’est pas facile de transmettre des données par traduction d’une langue à une autre si ce même traducteur ne maitrise pas la langue et la culture de ce sujet.

C’est ainsi que Madjid Hallou se place comme étant le traducteur officiel en Kabyle. Dans cette longue liste de la compagnie des  experts traducteurs et interprètes en exercice près de la cours d’appel de Paris dans la rubrique langue kabyle depuis.

Monsieur Hallou est également traducteur en langue arabe depuis 2009,  aussi en kabyle, mais c’était officieusement.

En 2013, il avait entamé d’intense démarche auprès de la cours  de Paris pour les convaincre de la nécessité de désigner un traducteurs spécialisé dans la langue berbère, précisément dans le kabyle parlé par près d’une dizaine de millions de personnes.  » j’ai soumis cette demande tout en mettant en exergue le problème d’habilité et de droit. Celui qui ne maitrise pas cette langue et cette culture ne peut pas être objectif dans la traduction. Ce détail touche au droit et rend la justice très approximative ».  nous  a déclaré Mr Hallou.

En effet, la lutte de Madjid Hallou avait porté ses fruit, et le 1er janvier 2014, la cours d’appel de Paris a désigner le premier traducteur officiel du kabyle.

Il n’est pas uniquement un traducteur et un auxiliaire de la justice, mais tout au fond il est un militant. C’est cet esprit qui l’a motivé à inscrire cette langue parlée par une importante partie des algériens, comme étant une langue à part qui nécessite un traducteur spécialisé. En effet Madjid est également chanteur, dans sa langue maternelle évidemment.

C’est ainsi qu’il a avait su joindre agréablement  l’art à  la justice, une manière à lui de participer aux combat identitaires amazigh.

« Je vous cite un exemple: supposant qu’il existe une affaire de justice suite à une émission de tv animée en kabyle. L’enjeu de cette affaire se situe dans les détails de ladite émission. Un non kabyle, ne peut pas traduire fidèlement les fait, les présenter devant la justice pour étudier cette affaire. Donc il faudra un traducteur plus spécialisé et plus proche de cette langue et de cette culture. »

On ne peut que raccourcir notre brève rencontre avec ce traducteur kabyle, d’autres clients attendent leur tour. Nous n’avons qu’à lui souhaiter beaucoup de réussite et réaliser d’autres exploits qui honoreront cette identité qui se compte parmi les plus anciennes au monde.

Mourad Hammami

 

PARTAGER