Me ALI-YAHIA Abdennour publie « Mon testament pour les libertA�s »

Par Arezki Ait Larbi
Le dernier livre de Me Abdennour ALI-YAHIA « Mon testament pour les libertA�s » (paru chez KOUKOU Editions)sera en librairie A� partir de demain, dimanche 10 dA�cembre, journA�e internationale des droits de l’Homme.

Texte de 4e de couverture :
A� Ja��ai A�coutA� le cri des suppliciA�s frappA�s par une impitoyable rA�pression, que ja��ai dA�noncA�e et condamnA�e avec la plusA�grande fermetA�. AttachA� aux libertA�s fondamentales et aux valeurs de la��humanisme, ja��ai parlA� au nom des dA�tenus qui ont subi la torture dans les locaux du DRS et de la police, avec un grand risque pour ma profession da��avocat, ma libertA� et ma vie.
Quand ja��A�voquais cette barbarie en 1992, j’A�tais la cible du pouvoir et des mA�dias, indiffA�rents A� cette violence qui frappait des milliers da��AlgA�riens et da��AlgA�riennes.
Des politiques, rongA�s par le narcissisme et une ambition illA�gitime, ont un certain talent pour les nA�ologismes ; mais ils ont perdu la capacitA� de se juger eux-mA?mes et de justifier ce qua��ils affirment. Les leaders des partis politiques de la��opposition ne doivent pas transformer les diffA�rences en divergences, et les divergences en divisions.
Une fois imposA�e la marginalisation du peuple dans la vie politique et la dA�possession de ses droits, il ne reste plus que deux voies A� suivre : sa��intA�grer dans le systA?me politique A� la recherche du pouvoir, des affaires et des privilA?ges, ou bien s’engager sur le terrain des luttes pour rendre le pays A� son peuplea�� A�.
Ce livre est la conclusion d’une vie au long cours, jalonnA�e de combats A�piques, de sacrifices douloureux et parfois d’inA�vitables controverses. Mais aussi de satisfactions du devoir accompli.
AprA?s un diagnostic sans concession, l’auteur plaide pour le renouveau dA�mocratique, comme alternative A� l’impasse d’un systA?me agonisant qui risque de prA�cipiter le pays dans le chaos.

PARTAGER