C’est dans la soirée du samedi, 8 juillet en cours, que Miss Diamond Algérie 2017 a été élue à l’issue  d’une performance organisée la salle Ibn Khaldoun d’Alger. Dix prétendantes  ont concouru dans le but de révéler la beauté algérienne et de promouvoir  la culture du pays à l’international.

La gagnante de Miss Diamond Algérie 2017 est Hena Malek de Tlemcen. Elle représentera l’Algérie en décembre prochain à Montenegro pour la place de Miss Diamond of the World. Le prix de la première dauphine a été décerné à Nacima Michali et la seconde dauphine à Douniazed. Cependant, la Béjaouïa Melissa Darias a été élue Miss Catwalk et le prix de Miss Franship a été décerné à Djanet Mettouri.Hena Malek a voulu témoigner sa joie d’être élue Miss Diamond Algérie 2017. « Je suis très contente d’avoir eu le premier prix. Je sais très bien que ce n’est pas une couronne ou un titre mais une responsabilité que je compte honorer en représentant l’Algérie et la femme algérienne surtout », dira-t-elle.

La soirée a débuté après une longue attente suite à des problèmes techniques, les organisateurs se sont excusés pour le retard. La salle où a eu lieu le concours était vide de toute décoration, selon un spectateur. « Un évènement aussi important se doit d’être réalisé dans les normes. Ils peuvent faire mieux mais, hélas, l’organisation est nulle ! La salle manque de décoration et j’ai attendu plus d’une heure avant d’assister à ce concours que j’attendais depuis des jours », a-t-il précisé.
Les dix concourantes ont fait une entrée avec différentes tenues traditionnelles en hommage au 55e anniversaire de l’Indépendance, dans une chorégraphie signée Habib Tata. La soirée s’est poursuivie avec un défilé en tenue classique. Les prétendantes ont à tour de rôle montré leur capacité et leur motivation au public et au jury. Les jeunes filles ont terminé avec une tenue de soirée dont la plupart ne mettaient pas en valeur les candidates.
Le rappeur algérien Koukstyle a ensuite fait vibrer la salle avec sa chanson Lawel, afin de détendre l’atmosphère et de rendre l’attente plus agréable. Les participantes ont eu seulement trois jours pour se préparer, selon les organisateurs. « Elles se sont vraiment donné à fond en si peu de temps en nous prouvant leurs sérieux et professionnalisme ». Le jury était composé d’Amine Sbia, gérant de Diamond Models Agency, première agence algérienne qui organise des concours internationaux, du comédien Hassan Kachach, de Souhila Ben Lecheheb, de La directrice de Miss Diamond of Russia, Natalia Poluektova, de la directrice de la production de la chaîne Numédia TV, Kaouther Bencherif, de la judoka algérienne et entraîneuse Salima Souakri, de la gérante d’un salon de beauté Karima et de l’acteur Djamel Aouane.

Amine Tata a déclaré, à la fin de la soirée : « Nous sommes honorés de votre présence ici et contents d’organiser ce premier concours national après l’édition mondiale qui a été organisée l’année passée. Nous sommes très fiers de vous présenter une chorégraphie qui coïncide avec le 5 Juillet. » Avant de poursuivre : « Je suis vraiment satisfait de leur travail, elles étaient concentrées. Les critères sur lesquels ont été choisies les gagnantes sont internationaux, connus par le monde entier. Elles doivent au minimum avoir 1 m 70, âgées entre 18 et 28 ans. Et, bien entendu, avoir une beauté pas uniquement physique mais avant tout une culture générale, de l’éducation et un savoir-parler. Tout cela entre dans l’enjeu. Les participantes que nous avons sélectionnées ont tous ces critères. Cela s’est joué sur leur comportement et motivation. »

Pour le comédien Hassen Kachach, la tâche a été difficile car « nous avons vu défiler de belles filles mais, il a fallu choisir une. En tous les cas, elles sont toutes gagnantes, car c’est la beauté algérienne qui l’emporte ce soir ». Quant à Salima Souakri, elle est contente d’être là « pour encourager les femmes algériennes qui sont parmi les plus belles au monde et promouvoir notre culture et nos traditions à travers le monde ».

Le public a été déçu du choix du jury. A la sortie de la salle, nous avons rencontré un groupe de jeunes filles venu assister à cet évènement. « Je ne m’attendais pas à ce résultat. La gagnante ne méritait pas le prix, et aucune d’entre elles d’ailleurs. Nous avons vraiment de belles filles et elles ne sont pas là ce soir. C’est dommage ! », a confié l’une d’entre elles.

Source de l’article

PARTAGER