Nouvelle politique commerciale algA�rienne : Said Djellab part en croisades

La��AlgA�rie fixe les rA?gles de sa nouvelle politique commerciale. Hier mercredi, le ministre du Commerce, Said Djellab, a donnA� le ton lors da��une confA�rence organisA�e au Palais des expositions (Safex) A� Alger au tour des prA�paratifs de la 51e A�dition de la Foire internationale da��Alger.

Le ministre, fraichement dA�signA�, est trA?s vite entrA� dans le vif du sujet, adressant un message aux partenaires A�conomiques de la��AlgA�rie. A�A�Venez en AlgA�rie et participez A� la diversification A�conomique du pays. On dit A� tous les pays qui ramenaient auparavant des produits pour les vendre, venez les fabriquer en AlgA�rie. Ca��est notre nouvelle politique commercialeA�A�, a-t-il notamment dA�clarA�.

Dans ce sillage, Said Djellab, a rA�affirmA� que les mesures prises par son dA�partement, allant dans le sens de la suspension de certains produits, visent en premier lieu A� inciter les partenaires A�conomiques de la��AlgA�rie A� venir coproduire localement. A�A�On invite les pays A� partager la valeur ajoutA�e. Ca��est la nouvelle politique commerciale qua��on est en train de mettre en A�uvreA�A�, a-t-il appelA�.

Sur les nA�gociations entre la��AlgA�rie et les responsables de la commission europA�enne concernant les restrictions da��importation, le ministre du Commerce a affirmA� que le contact est permanant entre les deux parties, appelant les europA�ens A� plus da��implication pour la diversification de la��A�conomie algA�rienne.

A�A�Ils (les experts europA�ens) sont venus A� Alger. A�Ils ont exprimA� leurs inquiA�tudes. En mA?me temps, ils ont compris la situation difficile que traverse le pays. Cette derniA?re rencontre na��est pas la premiA?re. Nous avons commencA� le dialogue depuis janvierA�A�, a-t-il expliquA�.

A travers ses dA�clarations, Said Djellab a voulu signifiA� aux partenaires europA�ens que la��AlgA�rie na��est plus un marchA� pour A�couler leurs produits finis.A� PlutA?t dans la journA�e, le mA?me Djellab la��a dit clairement, estimant que les relations commerciales entre la��AlgA�rie et la��Europe A�A�ne rA�pondaient pas A� la��A�quation gagnant-gagnantA�A�. A�A�(La��AlgA�rie) ne pourrait plus continuer A� A?tre considA�rA�e comme un simple marchA� pour la��EuropeA�A�, a-t-il fait savoir dans une rA�ponse adressA�e A� un sA�nateur dans le cadre du dA�bat sur la loi relative A� la protection du consommateur.

Lundi, il a annoncA� la��introduction, au mois de juin ou de juillet, da��une taxe douaniA?re supplA�mentaire provisoire sur les importations des marchandises finies dans la Loi de finances complA�mentaire (LFC) 2018 A�A�pour renforcer les mesures de protection de la production nationale et rA�duire la charge des importations sur la balance commercialeA�A�.

Il sa��agit, selon lui, da��un outil pour revoir A� la baisse le dA�ficit commercial, et faire baisser suffisamment les importations des marchandises finiesA�produites localement. En somme, de nouvelles restrictions algA�riennes en matiA?re da��importation de produits, notamment en provenance des pays de la��UE.

SignA� en 2002, la��accord da��association entre la��AlgA�rie et la��UE prA�voit la crA�ation da��une zone de libre-A�change algA�ro-europA�enne via un dA�mantA?lementA� progressif, mais total A� la fin.

InA�algerie-eco.com

PARTAGER