Oran : L’un des auteurs de l’appel à la violence contre les femmes non voilées arrêté

L’un des auteurs de l’appel à la violence contre les femmes non voilées a été arrêté hier à Oran. L’enquête continue d’autres arrestations vont, probablement, avoir lieu dans les jours à venir.  

Les services de sécurité ont pu interpeler l’un des auteurs de l’appel à la violence contre les femmes non voilées ayant défrayé la chronique la semaine dernière. Âgé de 29 ans, le mis en cause est agent de sécurité dans un centre de formation à Oran.

Ce dernier a été auditionné avant d’être entendu par un juge d’instruction. Selon le site internet Algérie online, il a reconnu les faits avant qu’il ne soit mis en détention.  Les charges retenues contre lui ne sont pas légères. L’intéressé est accusé d’« apologie du terrorisme » et d’« incitation à la violence ».

La même source a également affirmé que l’enquête suit son cours. Cette arrestation sera donc suivie par d’autres dans les jours à venir.

Rappelons qu’un appel à la violence contre les femmes non voilées a fait son apparition sur le groupe Facebook « Ce qui se passe ici reste ici », la semaine dernière. La publication a été supprimée quelques minutes après sa mise en ligne, mais cette dernière a été largement relayée, créant une large polémique. Des captures d’écran qui continent de circuler peuvent en témoigner.

Dans ce fameux post, un appel a été adressé aux jeunes avec un langage des plus condescendants. Il appelait en somme à frapper les femmes non voilées avec des lampes remplies d’acide.

 

Source : ici

PARTAGER