Pour dénoncer «un réseau de prostitution», des citoyens bloquent la RN9 à Souk-El-Tenine

 Des citoyens de la localité de Souk El-Tenine, à une trentaine de kilomètres de Béjaïa, ont procédé, tôt dans la matinée d’hier, au blocage de la RN9, à proximité de la ZET Tassabount, empêchant ainsi toute circulation automobile.

Les protestataires, composés principalement d’habitants de la bourgade de Tassabount, protestent contre «un réseau de prostitution qui sévit, depuis 2010», à proximité de leurs habitations, au niveau de cabanons abandonnés, sis dans une zone boisée, communément appelé ‘’Pacha Tour’’, suscitant du coup l’indignation des habitants de la région. Les autorités ont, à maintes reprises, opéré des descentes sur les lieux à l’issue desquelles le réseau est, à chaque fois, démantelé. Mais au grand dam des riverains, le réseau se reconstitue aussi vite qu’il est démantelé.

Cette fois, les protestataires veulent en finir, une bonne fois pour toutes, avec cette pratique à proximité de leurs habitations : «Nous vivons dans l’insécurité depuis sept ans. Nos enfants et nos maisons ne sont pas à l’abri. Des étrangers, se rendant à ce lieu, se trompent et viennent parfois frapper à nos portes», confient-ils. Ils réclament la protection de l’État, et, en même temps, se demandent comment les services de sécurité ne sont pas venus à bout de ce phénomène depuis tout ce temps. Le chef de daïra, qui s’était rendu sur place, a tenté vainement de raisonner les protestataires, pour surseoir à leur action pénalisant les usagers de la route. Des automobilistes, «qui ne sont ni de près ni de loin responsables de cette situation», a-t-il soutenu.

Les habitants mécontents de Tassabount, qui ont salué les efforts du chef de daïra depuis son arrivée à la tête de cette institution, ont demandé de prendre langue directement avec le chef de sûreté de la wilaya ou avec le wali de Béjaïa, Mohamed Hattab. En attendant, des chaînes interminables de camions et de semi-remorques s’étaient formées de part et d’autre de la localité de Souk-el-Tenine, rendant presque tout déplacement impossible, surtout, en ce jour de marché hebdomadaire.

Lire l’article

 

 

PARTAGER