Pourquoi la��extrA?me-droite franA�aise sa��acharne sur une jeune musulmane

La��extrA?me-droite et ses relais mA�diatiques sa��acharnent avec une rage incommensurable contre la chanteuse musulmane Mennel Ibtissem qui a arrA?tA� son parcours A� mi-chemin dans la��A�mission tA�lA�visA�e de divertissement A�The VoiceA�.

La jeune chanteuse, qui rA�unit A� elle seule quatre nationalitA�s (algA�rienne, marocaine, syrienne et turque) est le symbole mA?me de la pluralitA�, de la tolA�rance et de la coexistence pacifique. Et ca��est sans doute cette caractA�ristique rare qui dA�range la��extrA?me-droite, laquelle accuse la chanteuse da��islamisme parce qua��elle porte un foulard et qua��elle a infirmA� un mensonge da��Etat.

La jeune Mennel Ibtissem est accusA�e da��avoir fait la��apologie de la��attentat qui avait fait 84 morts sur la Promenade des Anglais, suite A� un message postA� sur les rA�seaux sociaux. Accusation fallacieuse, puisque Mennel Ibtissem na��a fait que reprendre ce qua��AlgeriepatriotiqueA�avait rA�vA�lA� dA?s les premiA?res heures qui avaient suivi le carnage de Nice, en se rA�fA�rant A� des sources proches de la famille de la��auteur du massacre. La jeune chanteuse avait, en effet, dA�noncA� la propension des mA�dias franA�ais dominants A� montrer du doigt la communautA� musulmane et les autoritA�s de sa��A?tre empressA�es de lier la��attentat A� la nA�buleuse islamiste, alors qua��il na��en A�tait rien.

Il sa��est avA�rA�, par la suite, que le Tunisien qui avait foncA� sur la foule A� Nice, A� bord da��un camion, faisant des dizaines de morts et de blessA�s sans distinction a�� dont A�videmment de nombreux musulmans a��, na��avait aucun lien ni avec Daech ni avec Al-QaA?da et qua��il A�tait connu de tous pour ses mA�urs dA�bridA�es. Le ministre de la��IntA�rieur avait, alors, trouvA� la parade pour rectifier le tir, en affirmant qua��il sa��agissait da��un fait de A�radicalisation rapideA�. Le premier policier de France venait da��inventer une formule toute faite pour corriger la��erreur.

Or, dans la dA�mocratie franA�aise, il est tout autant interdit de nier la��existence de la Shoah que de contredire les versions officielles quand il sa��agit da��attentats. Ne pas les attribuer aux A�musulmansA� devient sinon un crime, du moins un A�garement impardonnable.

La jeune Mennel Ibtissem en paye le prix plus da��une annA�e et demie plus tard.

 

Source : Cliquer ici

PARTAGER