Radio algérienne : une étrange instruction censure les programmes consacrés à Yennayer

Les chaînes de Radio nationale ont reçu, ce matin, une étrange instruction. Après une journée de jeudi où tous les médias lourds publics étaient mobilisés pour célébrer le premier Yennayer officiel de l’histoire de l’Algérie, les auditeurs des différentes chaînes de radio ont été surpris par la suspension subite de toute la grille des programmes consacrée à cette journée.

La décision a surpris même les travailleurs de la Radio algérienne, journalistes et animateurs, qui n’ont rien compris à cette décision. « On nous a dit qu’il n’y aura aucun mot sur Yennayer. Pis encore, personne n’a expliqué les raisons », nous confie une source de la radio qui a requis l’anonymat.

« Durant les vendredi, les responsables ne viennent pas. Donc, nous ne pouvons poser la question à personne », ajoute la même source. Qui a demandé la suspension des programmes sur Yennayer à l’ENRS ? Y-t-il une autorité plus importante que la présidence de la République qui a décrété cette journée comme une fête nationale chômée et payée ?

Les responsables de l’ENRS doivent s’expliquer. Car, seules les chaînes de radio ont reçu cette instruction. Les différentes chaînes de télévision, en revanche, ont multiplié leurs initiatives, depuis jeudi, pour marquer l’événement : émissions, reportages, couvertures de diverses manifestations.

Même les mosquées étaient au rendez-vous avec la consécration, du prêche de vendredi, à Yennayer. Les imams avaient relevé, à cette occasion, l’importance de la diversité culturelle et linguistique en Algérie.

Source de l’article

PARTAGER