RCD : les militants rejettent la proposition de changement de nom du parti

Les militants du Rassemblement pour la culture et la dA�mocratie (RCD) ont rejetA� la��idA�e lancA�e par la��instance dirigeante du parti de changer le nom de cette formation politique.

Des sources internes ont, en effet, indiquA� A�A�AlgeriepatriotiqueA�que la��initiative na��avait aucune chance da��aboutir tant la base na��avait pas A�tA� consultA�e au prA�alable, cette derniA?re sentant qua��elle avait A�tA� mise devant le fait accompli. La��idA�e consistait A� remplacer le nom RCD par A�Les ProgressistesA�.

La volontA� de rebaptiser le parti a coA?ncidA� avec la dA�mission de son fondateur, SaA?d Sadi, qui la��a prA�sidA� jusqua��A� son remplacement par Mohcine Belabbas. Les observateurs A�taient unanimes A� affirmer que SaA?d Sadi continuait, en fait, A� diriger le RCD dans la��ombre, accusant la��actuel prA�sident du parti de na��A?tre qua��un simple exA�cutant des directives de son prA�dA�cesseur.

Le RCD traverse une grave crise depuis que le trA?s influent Nordine AA?t Hamouda est entrA� en conflit avec son ancien compagnon de lutte, SaA?d Sadi, A� qui il reproche da��adopter une politique da��exclusion qui vise A� vider le parti de ses militants historiques.

De nombreux cadres et militants ont dA�missionnA�, alors que le parti a perdu de son influence dans son fief, la Kabylie. Des mouvements aux positions plus extrA�mistes ont rA�ussi A� sa��implanter, au premier rang desquels, le MAK de Ferhat Mehenni, qui compte des militants fidA?les au sein des autres partis plus ou moins importants dans la rA�gion, A� la��instar du FFS, du PT et du PST.

 

Source : Cliquer ici

PARTAGER