Réouverture du stade du 5 juillet

Le ministre de la Jeunesse et des Sports a assuré récemment qu’il «n’y aura désormais aucune négligence et que la nouvelle pelouse sera soigneusement entretenue à l’avenir».

Le stade du 5-Juillet (Alger), de nouveau fermé depuis près d’un mois, sera opérationnel dès le 7 novembre prochain avec la programmation du derby algérois entre le MC Alger et l’USM Alger comptant pour la mise à jour de la 6e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football. Ayant subi des travaux de rénovation de sa pelouse depuis un mois, le stade du 5-Juillet est donc fin prêt pour abriter des rencontres.

Une semaine après ce derby, l’enceinte olympique sera le théâtre du match amical de l’Equipe nationale face à la République centrafricaine le 14 novembre à 19h30. La pelouse du grand stade de la capitale s’était sérieusement détériorée en début de saison, obligeant la tutelle à prendre la décision de fermer cette infrastructure après avoir abrité quelques rencontres, dont celles du MC Alger et de l’USM Alger dans le cadre des coupes africaines interclubs. Deux stades seulement (Omar Hammadi et 20-Août) abritent les matchs des six clubs algérois depuis le début de cet exercice.

Après plusieurs opérations de réfection (1999, 2003), le stade du 5-Juillet avait été fermé en 2008 pour entre autres la pose d’une nouvelle pelouse. C’est la société hollandaise Queens Grass qui s’en est chargée. Même si l’entreprise a une réputation mondiale (les stades d’Old Trafford, San Siro…), sa pelouse n’a pas tenu longtemps en Algérie.

En 2013, suite au décès de deux supportes, lorsqu’une partie d’une tribune s’est effondrée, le stade a été une nouvelle fois fermé. En mars 2014, l’entreprise chinoise Cscec a entamé l’opération de renforcement des tribunes. Le chantier a été livré près d’une année plus tard. Et en mars 2015, l’entreprise algérienne, la Sarl Vegetal Design, a posé une nouvelle pelouse de dernière génération.

Il s’agit d’une «pelouse hybride – un procédé appelé AirFibr6 – élaborée par le français Natural Grass. Là encore, ce fut un échec, puisqu’un peu plus d’une année après, elle a dû être, une nouvelle fois, refaite à coups de milliards. Mais, apparemment et à entendre la dernière déclaration du ministre, les responsables concernés sont bien avertis. Le ministre de le Jeunesse et des Sports a assuré récemment qu’ «il n’y aura désormais aucune négligence et que la nouvelle pelouse sera soigneusement entretenue à l’avenir».

«Je m’engage à ce que le même scénario ne se répète plus. Les responsables de ces graves négligences ont été sanctionnés, en étant relevés de leurs fonctions. Ça donnera à réfléchir à l’avenir à leurs successeurs», a encore noté le ministre qui a insisté sur la nécessité d’assurer un entretien permanent de la nouvelle pelouse.

 

 

 

Source: Cliquer ici

PARTAGER