Terrorisme : un responsable américain appelle à bénéficier de l’expérience algérienne

ALGER – Le coordinateur adjoint par intérim du bureau de la lutte contre le terrorisme du Département d’Etat, Raffi Gregorian, a salué mardi à Alger l’expérience algérienne en matière de la lutte contre le terrorisme, appelant à « partager cette expérience avec les autres pays du monde ».

Dans une déclaration à l’issue de l’audience que lui a accordée le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, M. Gregorian a précisé que son pays « a beaucoup appris de l’expérience de l’Algérie en matière de lutte contre le terrorisme qui a frappé le pays durant la décennie noire », appelant « à partager cette expérience avec les autres pays du monde ».

Le responsable américain a indiqué que sa visite en Algérie s’inscrivait dans la cadre de sa participation à la rencontre internationale sur la lutte contre le terrorisme, organisée à l’occasion du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF), ajoutant que la rencontre était consacrée à l’examen du phénomène du crime transnational et du blanchiment  d’argent.

Pour sa part, Mohamed Aissa a fait savoir que sa rencontre avec le responsable américain s’articulait autour de l’expérience de l’Algérie adoptée par l’ONU pour la prévention contre le terrorisme et son éradication, ajoutant que l’expérience algérienne était « riche » et puisait sa source dans « l’Islam modéré » et « l’histoire de l’Algérie forte de ses  valeurs de cohabitation, de dialogue et de paix ».

Le ministre a exprimé la disponibilité de l’Algérie « à partager cette expérience qui a permis au peuple algérien de mettre fin au terrorisme et de consacrer la paix et la sécurité ».

A une question sur la réconciliation nationale, le ministre a souligné que c’est grâce à cette politique que l’Algérie a pu instaurer un espace sain pour le dialogue et combattre l’extrémisme jusqu’à atteindre l’étape de la prévention et de l’exportation de cette expérience.

APS

PARTAGER