Tourisme/ Mermouri veut donner de la visibilité à tamazight

A peine arrivé à la tête du ministère du Tourisme, Hacène Mermouri veut laisser son empreinte. L’intellectuel targui a pris une première décision symbolique : dans sa toute première instruction envoyée aux acteurs de son département ministériel, il a demandé à ce que tamazight, langue nationale et officielle, soit employée dans les affiches, annonces et supports électroniques du ministère du Tourisme.

Mieux, c’est par le biais d’un communiqué officiel que le ministère du Tourisme a rendu publique cette décision. On y lit que le ministre «a donné des instructions concernant l’utilisation de tamazight en tant que langue nationale et officielle sur le site électronique et dans tout contact via les réseaux sociaux avec les citoyens et les opérateurs du secteur».

Celui qui veut faire du Tourisme une «alternative économique» vient ainsi de remettre les pendules à l’heure : l’emploi de tamazight dans la communication liée au Tourisme n’est qu’un juste retour aux sources. Un exemple qui doit être suivi par d’autres départements ministériels. Car, jusque-là, les panneaux de signalisation, par exemple, ne sont écrites en tamazight qu’en Kabylie. Et la seule compagnie aérienne qui emploi la langue de Mammeri dans ses avions est française; elle s’appelle Aigle Azur. Ni Air Algérie, ni la SNTF et encore moins le métro d’Alger n’ont pensé ajouter à leurs catalogues cette langue que pratiquent des millions d’Algériens quotidiennement. Ne sera-ce que pour le symbole !

source : lire l’article

PARTAGER