Yahoo annonce avoir été piraté (oui, encore une fois…)

« Jamais deux sans trois ». Pour Yahoo, en tout cas, cette maxime s’applique à la perfection. Le géant du web a annoncé, mercredi 1er mars 2017, avoir subi un piratage. Non, il ne s’agit pas d’un communiqué de presse sur l’un ou l’autre des deux piratages déjà dévoilés… il s’agit bien de la découverte d’un troisième piratage de comptes Yahoo. C’est la troisième annonce de ce type par Yahoo en six mois.

Déjà que Verizon a réussi à obtenir une ristourne de quelques centaines de millions d’euros sur le rachat de Yahoo à cause des piratages précédents, voilà que l’opérateur américain a une nouvelle raison de s’inquiéter.

Trente-deux millions de comptes Yahoo piratés

Le piratage découvert par les équipes de Yahoo est, cette fois, assez limité : alors qu’on parlait de plusieurs milliards de comptes hackés lors des deux premières annonces, cette fois ce sont environ 32 millions de comptes qui ont été piratés. Les hackers ont utilisé, selon Yahoo, des cookies créés de toutes pièces permettant l’accès aux comptes sans avoir besoin de mot de passe.

Yahoo avait déjà annoncé avoir découvert cette faille mais il s’agit là de l’annonce officielle ; l’estimation du nombre de comptes piratés est largement supérieure à ce à quoi s’attendait l’entreprise. A l’origine de ce piratage, selon Yahoo, il y aurait la même entité étatique qui se cache derrière le premier piratage annoncé par l’entreprise, celui de 2014 concernant 500 millions de comptes. Mais là où Yahoo doit s’inquiéter c’est que, toujours selon le communiqué de presse, les pirates auraient eu accès au code source propriétaire de Yahoo pour développer ces cookies.

Marissa Mayer privée de bonus, le conseiller juridique de Yahoo démissionne

Un troisième piratage découvert en six mois, voilà qui fait des dégâts à une entreprise. Et cette fois Yahoo ne va pas laisser les choses sans sanctions : la première à en faire les frais est Marissa Mayer, PDG de l’entreprise, qui a déjà annoncé qu’elle quitterait Yahoo pour Verizon lorsque ce dernier aura finalisé le rachat du géant du web. Mayer sera tout simplement privée de bonus cash pour 2016 tandis qu’elle a elle-même refusé tout bonus en actions pour 2017.

Mais ce nouveau piratage fait perdre à Yahoo un allié de taille : Ronald Bell. Il était le conseiller juridique de Yahoo mais a démissionné à la suite de ce nouveau piratage. Un coup dur pour le groupe qui a annoncé, mercredi 1er mars 2017, courir le risque de poursuites au pénal.

 

 

 

 

Source : Cliquer ici

PARTAGER