La JSK a déposé une plainte contre lui: Djamel Rachedi se rétracte et précise que ses propos ont été déformés

Djamel Rachedi, journaliste et consultant sportif, auteur de propos gravissimes à l’encontre du président de la JSK, Chérif Mellal lors de l’émission sportive de la chaîne de TV Djazairia One Talkshow vient de se rétracter en publiant une mise au point dans un site électronique ou il dément avoir tenus des propos accusant le chairman de la JSK d’avoir acheté des matchs la saison dernière pour éviter la relégation.

«Suite à l’article paru sur votre site dans son édition du 24 décembre intitulé un responsable du MCA accuse le Président de la JSK de corruption et dans lequel je suis nommément cité, je tiens à apporter les précisions suivantes. Primo : Je vous précise d’abord que c’est en tant que journaliste et consultant sportif que j’ai été invité dans l’émission Talkshow de la chaine Al Djazairia One et non en tant que responsable du MC Alger comme souligné dans l’article sus cité, et que donc les propos que j’ai tenu doivent m’être attribués en tant que journaliste, et ce afin de ne pas faire d’amalgame et créer une polémique inutile. Secundo : les propos que j’ai tenu ont été malencontreusement déformés en ce sens que je n’ai jamais déclaré comme rapportés dans votre article que le Président de la JSK a fait de l’argent mais qu’il a apporté beaucoup d’argent à la JSK.

Une méprise due certainement à une mauvaise traduction puisque mes propos ont été tenus en langue arabe parlée. Tertio : Dans un autre passage de votre article, vous écrivez que celui qui dit que Mellal n’a pas acheté de matchs pour éviter la relégation de la JSK est un menteur. Je m’insurge en faux contre cette déclaration que vous m’attribuez puisque j’ai déclaré textuellement, et la vidéo fait foi, que le président qui affirme n’avoir jamais arrangé de match est un menteur. Mes propos concernant le fléau de la corruption qui gangrène le football national ne sont pas un scoop» écrit-il.

Il convient de rappeler que la JS Kabylie a décidé de déposer plainte pour «diffamation» contre Djamel Rachedi, ce dernier a ouvertement accusé le président de la JSK Chérif Mellal de corruption: «La direction du club a pris immédiatement attache avec l’avocat du club qui a pris aussitôt l’affaire en main. Maître Meftah a annoncé d’emblée qu’une plainte sera déposée à l’encontre de l’accusateur», a annoncé lundi
24 décembre la JSK dans un communiqué publié sur sa page officielle sur Facebook.

«Mellal parlait de la corruption, alors qu’il a eu à faire à ça pour assurer le maintien, c’est le procédé classique chez nous. C’est une réalité. C’est pour ça qu’on ne peut pas parler de projet sportif en Algérie.

Mellal qui fait peur à tout le monde, lui qui veut à tout prix mettre fin à la mafia du football algérien ne semble pas du tout surpris par ce genre de sortie qui serait loin de le décourager. Bien au contraire, le boss de la JSK qui s’attend à d’autres attaques, ne compte pas mettre fin à son combat à se battre afin de débusquer la gangrène qui ronge la balle ronde nationale dans notre pays, conclut le communiqué du club kabyle», a affirmé ce consultant avant de se renier vingt-quatre heures plus tard.

Dans un second communiqué, la JSK a regretté les propos tenus par Rachedi : «Il est allé très loin dans ses déclarations lançant un flot d’accusations dont la corruption, sans aucune retenue, à l’encontre du boss des Jaune et Vert. Un dérapage inqualifiable, dépassant toute moralité et l’imaginaire, qui a choqué toute la grande famille de la JSK à travers le monde.

La réaction de la direction du club à ces accusations qu’elle considère mensongères et diffamatoires, a été immédiate. En effet, Djamel Rachedi devra désormais répondre de ces graves accusations devant la justice. Une plainte sera d’ailleurs déposée contre lui pour diffamation».

 

Source : cliquer ici

PARTAGER