VIDÉO – Un reportage choc montre le traitement des migrants par les garde-côtes libyens

Un reportage choc du New York Times et traduit par Courrier International a levé le voile sur les circonstances dramatiques dans lesquelles ont lieu les opérations de sauvetage de migrants traversant la Méditerranée vers l’Europe à partir de la Libye.

Le reportage pointe du doigt en particulier l’inaptitude et l’incompétence des garde-côtes libyens ainsi que la fatidique décision prise par l’Union européenne de déléguer les opérations de sauvetage aux autorités libyennes. Les images troublantes partagées dans le reportage montrent notamment des garde-côtes libyens ne faisant pratiquement rien pour sauver les migrants de la noyade.

« Ils jettent des bouées de sauvetage, mais ce n’est pas suffisant », explique le New York Times. « Les garde-côtes ont le même canot de sauvetage que les organisations humanitaires, il n’était là que pour décorer », témoigne un migrant ayant survécu lors d’un naufrage. « Le bateau des garde-côtes libyens n’est pas un bateau de sauvetage, c’est un navire de guerre sans zone de soins, sans médecins. Ils ne peuvent en cas effectuer un sauvetage digne de ce nom », affirme une sauveteuse membre de l’ONG allemande SeaWatch, qui vient en aide aux migrants naufragés en mer.

Le New York Times explique également que la décision de déléguer les opérations de sauvetage à des garde-côtes d’un « État en faillite » comme la Libye trouve racine dans la montée des nationalismes et des extrêmes dans plusieurs pays européens, notamment en Italie dont les garde-côtes avaient sauvé à eux seuls 100 000 migrants entre 2013 et 2014.

« Une solution cynique », affirme le reportage, qui montre en outre les garde-côtes libyens en train de tuer un migrant en démarrant le navire en trombe alors que le migrant était accroché à l’échelle. Le reportage montre dans l’ensemble l’échec total sur le plan des droits humains de la stratégie européenne concernant le phénomène migratoire.

 

 

Source : cliquer ici 

PARTAGER